Fahrenheit 451, Ray Bradbury

L’histoire

 

Imaginez un monde où lire est un crime, où les pompiers n’ont plus le rôle d’éteindre le feu mais de mettre le feu, où vous êtes gavés à longueur de journée par des émissions de télé toutes plus creuses les unes que les autres. C’est ce monde là que décrit Bradbury. Dans cet univers, Guy Montag est un pompier comme les autres en apparence. Il intervient sur dénonciation et brûle les maisons qui contiennent toute trace de littérature. Un soir, il fait la connaissance de Clarisse, une jeune fille bien étrange. En effet, elle ne roule pas en voiture à 150 à l’heure comme les jeunes de son âge mais marche dans la rue, contemplant les étoiles et la lune. La jeune fille désille les yeux du pompier. De retour chez lui, Montag contaste avec amertume que sa vie ne mène à rien. Il n’aime pas sa femme Mildred, il n’aime pas son métier. Mais surtout il cache un lourd secret. Dans le conduit d’aération, une montagne de livres l’attend….

 

 

 

https://i0.wp.com/glowmoonlight.unblog.fr/files/2007/10/fahrenheit451.jpg

 

Mon avis

 

Un classique et un vrai plaidoyer pour la littérature. Bradbury était un formidable visionnaire. Il imagine un monde où les livres n’ont plus leur place parce qu’ils font trop réfléchir le peuple. Au contraire, le peuple a besoin d’être abruti par des émissions de télé qui ne riment à rien mais qui occupent l’esprit et meublent le vide sentimental et social des êtres. La passage où le capitaine des pompiers expose sa théorie sur la littérature est tout simplement effrayant mais bien réel. En effet, un peuple qui réfléchit est un peuple dangereux pour le gouvernement. Il s’agit de l’avilir au maximum en le maintenant dans une position de dépendance toute trouvée à travers la télévision!!! A l’heure des télés-réalité débiles et autres on voit que le message de Bradbury était plus que prophétique.

 

 

J’ai beaucoup aimé la scène de la rencontre entre Guy Montag et Clarisse. Celle qui regarde les étoiles et marche seule dans la rue semble folle aux yeux des autres. Mais elle est la pierre d’achoppement, celle qui désille les yeux de Montag. Grâce à elle, il ose enfin tourner son regard vers le ciel et la lune et commence ainsi à se poser les vraies questions. Pourquoi brûle-t-on les livres? Pourquoi sont-ils si dangereux? Petit à petit, Montag émerge de son coma social et entrevoit la vérité. Il est intéressant pour le lecteur de constater l’évolution qui s’opère chez le personnage. Au fur et à mesure, il comprend qu’on cherche avant tout à l’avilir et que sa vie est basée sur un mensonge. Montag devient alors un rebelle aux yeux du gouvernement puisqu’au lieu de brûler les livres il va tout faire pour les sauver.

 

Enfin, je ne veux rien dévoiler de la du fin du roman, mais je tiens seulement à dire qu’elle m’a bouleversée!! Comment sauver la littérature et à travers elle l’humanité? En apprenant des pans entiers de littérature! Les livres peuvent toujours être saisis et brûlés par la milice mais l’esprit humain reste indéchiffrable et inviolable, le meilleur refuge trouvé contre l’asservissement.

 

 

Un livre à lire absolument si comme moi vous pensez que la littérature est en danger!! Un livre engagé à recommander pour tous les férus de littérature.

Publicités

2 réflexions sur “Fahrenheit 451, Ray Bradbury

  1. J’avais commencé à lire cet ouvrage il y a un ou deux ans mais je n’ai pas su adhérer à l’univers. Je pense retenter l’expérience incessamment sous peu, peut-être suis-je plus mature, plus apte à comprendre ce livre 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s