La bibliothécaire, Gudule

Pourquoi ce livre

Je vous présente aujourd’hui un livre de littérature jeunesse présenté dans mon club lecture.

De quoi ça parle?

Guillaume est un jeune collégien qui s’ennuie en cours de français. Non seulement il fait plein de fautes d’orthographe mais il déteste lire. Tous les soirs, de sa fenêtre, il observe sa voisine. C’est une vieille dame bien étrange qui écrit jusque tard dans la nuit puis, elle éteint sa lampe, alors Guillaume se prépare à son deuxième « spectacle » de la soirée: une étrange jeune fille sort en courant du même immeuble.
Guillaume intrigué décide de mener l’enquête. Une nuit, il attend que le jeune fille sorte de l’immeuble et se lance à sa poursuite. Il la retrouve à la bibliothèque. Elle lui explique qu’elle cherche un grimoire magique. Surpris par le gardien, les deux jeunes gens s’enfuient. Ils errent à travers la ville et font connaissance. La jeune fille qui s’appelle Ida, avoue qu’elle n’est autre que la vieille dame. Chaque soir, la vieille dame rédige ses mémoires et chaque soir l’Ida jeune et pleine de vie s’échappe du livre. Guillaune tombe peu à peu amoureux d’Ida.
Un matin, Guillaume apprend qu’Ida, la vieille dame, est morte. Guilllaume vole alors le livre de ses mémoires pour faire revivre la jeune Ida. Il se lance à la recherche de ce fameux grimoire qui pourrait redonner vie à son « Ida » fantasmée.

Mon avis

Gudule est une auteur belge bien connu des jeunes lecteurs et c’est donc sans crainte que l’on peut lire ses oeuvres.
J’avais proposé ce livre dans mon club de lecture au collège mais les élèves l’ont trouvé compliqué. En effet, il s’agit d’une plongée au coeur de la littérature et d’une refléxion sur le pouvoir d’écrire. Guillaume va faire l’apprentissage de l’amour mais aussi de la lecture. Lui, le mauvais élève, va comprendre le pouvoir extraordinaire de l’écriture, la magie de la lecture. Les grands lecteurs se délecteront du passage où Guillaume plonge littéralement dans les livres de la bibliothèque. Il y rencontre l’Alice de Lewis Caroll qui lui conseille de revenir au début du livre (le premier chapitre): elle se souvient qu’avant de tomber dans le puits du lapin, sa soeur lisait un drôle de livre sans image. Ce pourrait bien être le grimoire. Guillaume rencontre ensuite d’autres personnages de la littérature: il chasse les poux de Poil de carotte, d’Arthur Rimbaud; il s’émeut du sort de Gavroche, du Petit prince. A chaque rencontre, il en apprend plus sur les pouvoirs de la lecture. Il décide alors d’écrire et de faire renaître sous sa plume l’Ida de ses rêves. Après quelques ratés, il y parviendra.
Les jeunes lecteurs auront peut-être du mal à comprendre certaines allusions mais les lecteurs avertis verront tous les clins d’oeil de l’auteur faits aux grands classiques de la littérature.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s