La reine des lectrices, Alan Bennet

L’histoire

 

 

La reine d’Angleterre se prend de passion pour la lecture. Elle qui ne la tenait pas en grande considération jusque là, se met à lire pendant des journées entières oubliant ses obligations royales. Les employés de sa Majesté font tout pour la détourner de sa nouvelle lubie mais c’est sans compter sur le ruse de la reine elle-même…..

 

 

 

 

 

 

Mon avis

 

 

Un livre jubilatoire, à l’humour so british!!!

 

 

J’ai adoré le personnage de cette reine qui se prend de passion pour la lecture. Au départ, tout n’est que le fait du hasard puisqu’elle s’aperçoit que tous les mercredis le bibliobus s’arrête devant les cuisines royales. A l’intérieur du bus, la reine n’ose pas emprunter un livre de son propre chef. Il faut dire qu’elle n’y connaît rien. Elle juge le talent d’un auteur au fait qu’elle l’a déjà ou non rencontré ou annobli. Au fur et à mesure de ses lectures, son goût s’affermit. Elle fait des choix qui lui conviennent et devient une critique très dure. Le lecteur suit toutes ces évolutions avec délice. D’ignorante (voire méprisante), le reine devient une lectrice confirmée.

 

 

J’ai également adoré la description qui est faite de son entourage et de ses devoirs royaux. En effet, le reine a conscience qu’on la voit comme une reine justement, et non comme un être humain. Elle est au-dessus des autres. C’est pour cela qu’elle n’a jamais véritablement éprouvé de sentiments pourrait-on dire « réels », du quotidien. Mais à travers la lecture elle connaît de nouveaux sentiments, sa conscience s’éveille peu à peu aux autres. C’est s’en compter sur son entourage qui voit d’un mauvais oeil cette nouvelle lubie et qui fait tout pour l’empêcher de lire comme par exemple faire exploser son roman sous prétexte qu’il a été pris pour un explosif! Mais la reine est maligne et surtout pas dupe. Elle s’entoure d’un conseiller (homo) qui au début ne lui indique que des lectures d’auteurs gays! Elle congédie ceux qui ont osé se mettre en travers de sa route. Un de mes passages préférés est celui où elle interroge le président français sur Jean Genet. Pour masquer son ignorance en la matière, celui-ci essaie de noyer le poisson!!! Hilarant!

 

 

On voit donc d’un autre oeil cette royauté corsetée qui répond à de fastidieux et longs protocoles. La lecture devient une échappatoire, un morceau de liberté que la reine s’empresse de voler à son emploi du temps surchargé. Jusqu’à la fin, (complétement folle) on jubile.

 

Un livre qui illustre à merveille les pouvoirs de la lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s