L’Aphrodite profanée, Cristina Rodriguez

L’intrigue

 

Rome, sous le règne de Tibère: un vent de panique court sur la ville. Des enfants de riches patriciens sont enlevés. Les ravisseurs demandent à chaque fois une grosse rançon et parviennent à échapper à la garde prétorienne tout en les humiliant. Kaeso le prétorien doit non seulement endurer les moqueries de la population mais se soumettre aussi aux ordres tyranniques de Macro, le préfet.

En guise de punition pour ses échecs répétés, Kaeso se voit confier la surveillance d’un grand banquet chez Tibère. Mais alors que la fête bat son plein, l’impensable se produit: la statue d’Aphrodite, point d’orgue de la soirée, est subtilisée tandis qu’on retrouve les cadavres de plusieurs soldats.

Kaeso mène l’enquête. Bientôt il est sur la piste de Pyralis, la plus célèbre courtisane de Rome.

 

https://i2.wp.com/multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/0/1/4/9782702435410.jpg

 

Mon avis

 

Je finis l’année en beauté avec cette lecture achevée hier!

 

Je ne me lasse toujours pas des aventures de Kaeso le prétorien qui nous fait découvrir Rome comme personne. Dans cette enquête, le voilà confronté au monde de l’art. La statue d’Aphrodite a été volée au cours du banquet donné par Tibère. C’est encore un échec de taille pour le prétorien Kaeso qui doit mener deux enquêtes de front. Il doit à la fois enquêter sur les enlèvements d’enfants et sur la disparition de la fameuse statue.

 

Dans cette aventure, on le suit avec délice parcourant les rues de Rome, interrogeant et enquêtant parfois avec violence! Il devra s’introduire dans la maison de la très célèbre Pyralis, une des courtisanes les plus riches de Rome. C’est encore l’occasion pour le lecteur de plonger dans les coulisses de la haute société, là où le moindre faux pas, la moindre indiscrétion peut coûter une place au sénat.

 

Concordia ,la cousine de Kaeso, est encore de la partie. Elle s’amuse à le mener par le bout du nez. Là où l’on pense bien souvent que les femmes étaient soumises, on leur découvre une certaine liberté. C’est une des premières fois où le prétorien est en situation d’échec: une nouvelle manière de le découvrir face à des adversaires plus fort que lui! Face aux femmes, on découvre également un Kaeso plus tendre et plus sensible…….

 

Comme d’habitude c’est un vrai plaisir que de suivre les aventures de Kaeso tout en s’instruisant mine de rien. C’est encore une fois un polar à l’antique rondement mené.

 

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter les deux autres romans consacrés à Kaeso: Les Mystères de Pompéi et Meurtre sur le Palatin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s