Le coeur régulier, Olivier Adam

On connaît Olivier Adam pour son allure d’ours mal léché, ses cheveux en batailles comme si à chaque fois, il revenait d’une longue promenade au bord de la mer; pour ses yeux dont le bleu est si intense qu’ils vous donnent l’impression de voir à travers les gens et les choses. Mais on connaît surtout Olivier Adam pour son talent littéraire indéniable, ce chantre des mal-aimés/ mal dans sa peau. D’une grande sensibilité, son écriture m’a transportée. En voici ma critique.

 

 

https://i1.wp.com/www.deslivres.com/images/products/image/Coeur-regulier-le.gif

 

 

 

 

 

 

 

L’intrigue

 

 

Sarah ne va pas bien et c’est un moindre mot. Elle a perdu son frère Nathan dans un accident de voiture. Mais Sarah n’est pas dupe. Elle sait très bien que Nathan était cassé par la vie: il buvait beaucoup, n’avait pas d’emploi stable, s’évertuait à terminer son satané roman. Sarah pense qu’il s’est suicidé. D’autant plus que quelques mois avant il avait fait une tentative au Japon. Dans une station balnéaire, il avait avancé vers les falaises à pic mais au dernier moment une main s’était posée sur son épaule et l’en avait empêché. Cette main salvatrice était celle de Natsume, un ancien flic à la retraite qui passe ses journées et ses nuits à arpenter les falaises du lieu, connu pour son taux de suicide anormal. Natsume avait recueilli Nathan et l’avait soigné comme un animal blessé.

 

Sarah décide alors de retourner sur les lieux et de comprendre…

 

 

 

Mon avis

 

 

Le nouveau roman d’Olivier Adam m’a beaucoup touchée. Je l’ai lu (hélas!) en peu de temps et il m’a laissé une sensation douce-amère dans le coeur.

J’ai beaucoup aimé cette violence qui innerve tout le roman. En effet, Sarah est en colère contre son frère qui, pour elle, s’est suicidé, mais en réalité elle est en colère contre elle-même. En effet, elle n’est pas satisfaite de la vie qu’elle mène. De nombreux flash-back montrent au lecteur qu’elle est mariée à un homme gentil, trop gentil même, qu’elle a deux enfants, ados à présent, et qu’elle habite dans une belle maison bourgeoise où tout est blanc, symétrique, aseptisée. Bref, elle passe à côté de sa vie. Nathan, lui seul, avait su lui montrer quelle vie pauvre de sentiments elle vivait. Lui, l’écorché vif, sans boulot, sans fric, sans copine, avait su lui montrer la vérité nue. C’est peut-être pour ça que Sarah s’en veut tant. Elle a le sentiment d’avoir renoncé à ses rêves de gosses mais surtout d’avoir trahi son frère.

 

Et justement, c’est cette relation fraternelle qui m’a le plus touchée. Nathan et Sarah ne formaient qu’un. Ils étaient comme une seule et même entité mais la vie les a séparés. On sent que Sarah a aimé son frère d’un amour immense et intense, peut-être le seul amour de sa vie. Et voilà qu’on le lui enlève. Comme chez Antigone, qui aime Polynice à la folie, on retrouve ce sentiment de vide, de froid laissé par la mort. A quoi bon vivre pour Sarah? Personne ne pourra jamais plus lui rendre ce frère. Ce lien à la fois fort et complexe m’a bouleversée. Comment se reconstruire après la mort d’une partie de soi-même? C’est au Japon que Sarah va peut-être trouver les réponse.

 

En effet, c’est dans ce pays si mystérieux et si fantasmé par les Occidentaux que Sarah va chercher une explication. Elle croise le chemin de Natsume qui lui tend la main. Et c’est tout en douceur que Sarah va tenter de remonter à la surface. Elle qui a sans cesse la sensation d’avoir froid, va tenter de trouver des réponses, de combler ce vide même si elle sait que tout cela est illusoire. Elle va juste réapprendre à vivre. Parce que, comme le dit Natsume, il faut vivre, continuer à vivre comme un animal, une plante, expirer, inspirer. Il faut remonter à la surface et reprendre son souffle.

 

Un roman que j’ai trouvé très fort, très profond. Un bijou de vérité.

Publicités

Une réflexion sur “Le coeur régulier, Olivier Adam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s