Les étranges talents de Flavia de Luce, Alan Bradley

L’histoire

 

 

Flavia est une petite fille de 11 ans qui vit dans la campagne anglaise. Fille de lord, elle a comme terrain de jeux un manoir entier.

Flavia pourrait être une petite fille comme les autres. Oui mais voilà, elle est passionnée de chimie et se révèle être très douée pour son âge. Il faut dire que dans sa famille, chacun a une passion. Son père collectionne les timbres, sa soeur Daphné aime se contempler des heures dans le miroir, son autre soeur Ophélia est passionnée de lecture, quand à sa mère, sa passion, l’alpinisme, l’a tuée alors que Flavia était encore tout bébé.

Les jours s’écoulent paisiblement au château. Flavia teste des potions sur ses soeurs qui s’empressent de l’enfermer dans le placard en guise de punition.

Une nuit, le père de Flavia reçoit une étrange visite, celle d’un homme. Ce dernier est peu de temps après découvert mort dans le jardin familial. Et qui trouve le corps? Flavia bien sûr. Son père est alors accusé à tort de meurtre. Flavia mène l’enquête….   https://i0.wp.com/www.images.hachette-livre.fr/media/imgArticle/MASQUELCE/2010/9782702435038-G.jpg

 

 

Mon avis

 

Un roman qui se lit rapidement et qui a pour mérite de mettre en avant une originalité: la chimie. En effet, Flavia est passionnée par cette science et elle possède des connaissances très étendues pour une enfant de son âge. C’est un régal de la voir composer tel ou tel poison qu’elle destine, en tout premier lieu, à ses soeurs détestées!! Le style de l’auteur n’est jamais pédant mais est adapté au discours que pourrait tenir une petite fille de 11 ans. On ne s’ennuie donc pas lorsqu’il donne la formule de tel ou tel produit.

 

J’ai adoré le côté débrouillard de Flavia. C’est une petite peste qui met son nez dans les affaires des autres. Mais sa curiosité paie puisqu’elle commence à rassembler des indices qui pourraient innocenter son père. Très intelligente et très douée, elle sait aussi abuser de son âge et attendrir les adultes en leur faisant le coup des pleurs (de crocodiles).

 

On suit l’enquête de Flavia avec intérêt. Cette dernière n’est pas tirée par les cheveux mais plutôt logique. Elle se déroule sur fond de vieille vengeance remontant au lycée. Flavia est très douée pour faire parler les gens et elle collecte au fur et à mesure des informations cruciales pour la suite des événements. De plus son enquête nous permet de pénétrer dans le monde de la philatélie et des ses enjeux parfois politiques.

 

Enfin, j’ai beaucoup aimé le cadre même du récit qui se déroule dans la campagne anglaise des années 50. Une campagne où il semble bon et doux d’y vivre mais qui permet de dissimuler de terribles secrets.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s