Les hauts de Hurlevent, Emily Brontë

Et j’achève cette année 2009 avec la lecture d’un classique de la littérature anglaise. Qui ne connaît pas ce titre légendaire qui intrigue et fait fonctionner l’imagination dès sa lecture? J’ajoute que mon édition est une édition spéciale fête qui comprend un magnifique coffret et un joli marque-page. Tous les ingrédients sont réunis pour me faire craquer!

https://i1.wp.com/www.decitre.fr/gi/29/9782253088929FS.gif

L’histoire


Le narrateur est un homme curieux qui a loué une magnifique demeure dans les Highlands: Thrushcrosse Grange. Un jour il veut rendre visite à son loueur mais il tombe sur un homme reclus, perfide qui habite les hauts de Hurle-Vent, une lande isolée balayée par les vents terribles du nord. Mr Heathcliff est un homme qui inspire la terreur à notre narrateur dès les premières secondes. Il terrorise ses domestiques et sa propre famille: un jeune homme nommé Hareton et la jeune Cathy. Par malchance le narrateur est obligé de passer la nuit chez ses hôtes involontaires à cause d’une tempête de neige. Il va alors se coucher dans une des chambres de la maison mais il va passer la plus terrible de ses nuits: il découvre des inscriptions gravées dans le bois de son lit et il est en proie à des visions dans lesquelles il perçoit le fantôme d’une jeune femme. Le lendemain il rentre chez lui et demande à sa servante Nelly de lui en dire plus sur les habitants de Hurle-Vent. Commence alors le récit enchâssé de Nelly qui raconte la terrible vengeance et la tragédie fomentées par Heathcliff.

Mon avis

Outre qu’il s’agit d’un classique anglais a avoir lu dans sa vie, Les Hauts de Hurle-Vent est une histoire de vengeance. Si le dicton dit qu’elle se mange froide, elle se déguste aussi sur plusieurs années quitte à pourrir la vie de toute une descendance innocente.
J’avoue que j’ai d’abord eu du mal à entrer dans l’oeuvre. L’intrigue devient réellement intéressante après une centaine de pages. En effet, la première partie du roman est davantage consacrée à l’histoire du narrateur qui cherche à connaître la vérité sur cette famille étrange et sur les liens qui les unissent. Le récit prend de la consistance quand c’est Nelly qui prend la parole. Elle est une témoin privilégiée du drame qui s’est déroulé puisqu’elle a servi à Hurle-Vent mais aussi à la Grange.
Les personnages sont décrits avec passion et on déteste dès le début ce terrible Heathcliff. Mon point de vue vis à vis des autres personnages est moins partial. En effet, Emily Brontë traite ses personnages de telle façon qu’on ne peut jamais adhérer complètement à eux. Et c’est là tout son génie: elle montre clairement la nature humaine ni belle ni laide mais composée des deux à la fois. Il n’y a pas de héros dans ce roman mais des destins brisés par la vengeance d’un homme qui n’a pas supporté d’être humilié et qui décide d’appliquer la loi du Talion. Il n’y a pas de rédemption possible pour lui sauf  dans la mort.
En conclusion, je dirais qu’il s’agit d’un roman qui montre la noirceur de l’âme humaine mais elle la montre avec justesse. Les hommes et les femmes ne peuvent pas échapper à leur destin et à leur nature. A lire absolument en sachant qu’Emily Brontë a écrit ce chef-d’oeuvre alors qu’elle n’avait qu’une vingtaine d’années et qu’elle vivait seule, elle aussi, dans les highlands, loin du monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s