L’évangile selon Pilate, Eric-Emmanuel Schmitt

Conseillé par des livraddictiens éclairés voici mon avis sur ce roman. Une belle découverte…..

(et un de moins dans ma PAL!).

 

 

L’histoire

 

 

Le roman s’ouvre sur les pensées de Jésus Christ. Il attend qu’on vienne l’arrêter sur le Mont des Oliviers. Cette attente provoque chez lui des souvenirs. Et voilà le lecteur happé par l’histoire extraordinaire de Jésus. Il raconte son enfance mais aussi ses débuts dans ce rôle de Messie qu’on lui a très tôt prêtée. Comment est-il devenu celui qu’il est aujourd’hui? Où sont passés ses disciples? C’est un homme acculé à la mort qui se livre à nous.https://i2.wp.com/www.decitre.fr/gi/42/9782253116042FS.gif

 

Dans la deuxième partie du roman, Pilate, celui qui a condamné Jésus, dans toutes  les mémoires, écrit à son frère Titus. En effet, cet homme, Jésus, que l’on a crucifié, son corps a disparu! Pilate mène l’enquête. Un mort ne disparaît pas comme ça! Mais au fur et à mesure de ses investigations, Pilate doute. Jésus a-t-il ressuscité? Ou au contraire est-ce le fruit d’un complot contre Rome, contre l’autorité?

 

 

Mon avis

 

 

Le roman d’Eric-Emmanuel Schmitt est une vraie découverte. Non habituée de l’auteur, c’est avec plaisir que je l’ai découvert. L’Evangile selon Pilate est une oeuvre qui éclaire sous un nouveau jour l’histoire de Jésus ou qui permet, tout du moins, de se poser des questions.

 

 

J’ai beaucoup aimé le fait que Jésus soit montré d’abord comme un homme. En effet, il n’a pas choisi d’être le Messie. D’ailleurs sa révélation se fait sur le tard, à plus de trente ans. Jésus ne savait donc pas qu’il était le fils de Dieu. Jusqu’alors, il était un homme comme tous les autres. Il aimait, s’amusait, travaillait mais il se questionnait et c’est là sa particularité. Car Jésus est celui qui remet en cause et en doute les affirmations du rabbin. Eric-Emmanuel Schmitt nous montre Jésus en proie au doute.

Ce doute, il va le garder et l’entretenir toute sa vie. Lorsqu’il réalise qu’il est peut-être bien le fils de Dieu, il refuse et nie d’abord. L’acceptation vient plus tard mais là encore, il n’est jamais sûr de rien. L’auteur montre la fragilité de cet homme qui n’a pas choisi son destin mais qui l’a accepté en toute humilité.

 

 

La deuxième partie du roman est également intéressante à plusieurs égards. D’abord Pilate n’est pas montré comme celui qu’on aimerait qu’il soit. Romain, il obéit à un certain code d’honneur. Froid, distant et dur, il apparaît pourtant lui aussi fragile aux côtés de Claudia, sa femme. Fou amoureux, il est prêt à tout pour elle, quitte à essayer de croire.

L’auteur emploie une langue très différente de celle utilisée lors du récit de Jésus. Pilate est un homme qui réfléchit beaucoup et qui n’agit pas à la légère. Il apparaît à la fois humain et terrible.

 

Autre particularité intéressante pour moi, c’est l’enquête menée par Pilate. En effet, le Romain ne veut pas croire à cette réssurrection. Il a été éduqué selon des préceptes grecs. Il analyse donc tout et cherche la vérité scientifique. Au fur et à mesure, il se rend compte que toutes ses hypothèses s’écroulent. Cette enquête est aussi un prétexte pour nous faire vivre l’histoire « en directe ». La rumeur de la résurrection du Christ prend de l’ampleur à Jérusalem. Au fil de la lecture, les personnages de toutes classes sociales se relaient pour témoigner et finalement prendre la route à SA recherche.

 

Une belle découverte qui m’a permis de me replonger dans l’histoire du Christ et de me poser des questions sur la foi, la croyance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s