Mémoires d’une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir

Une lecture réalisée dans le cadre du challenge « Littérature au féminin »

Comment parler d’un livre mais surtout d’une femme à qui je voue une admiration sans bornes? Simone de Beauvoir a contribué beaucoup à la libération des femmes tant par ses écrits que par sa conduite. Trop souvent, on la range dans la catégorie des « féministes ». Elle est plus que ça. Elle une de celles par qui tout est arrivé. Pourtant au départ, rien n’est gagné. Dans Mémoires d’une jeune fille rangée, elle se propose de nous raconter sa vie, de son enfance à ses débuts à la Sorbonne.

https://i2.wp.com/www.decitre.fr/gi/63/9782070367863FS.gif

Simone naît dans une famille bourgeoise plutôt aisée au début du XXème siècle. Elevée par sa gouvernante Louise, Simone est choyée, ne manque de rien même si l’amour maternel est plutôt distant. Dans l’appartement du boulevard Raspail, la vie se déroule sans heurts. Très tôt, Simone se découvre des dispositions pour apprendre et réfléchir. Cette curiosité implacable et cette envie de connaître la vérité ne la lâcheront plus au grand dam de ses parents. Alors que la guerre de 14-18 les précipitent dans la pauvreté (somme toute relative!), Simone poursuit son apprentissage du monde.

Douée pour les études, son père ne cessera de lui rabâcher qu’elle possède « un cerveau d’homme » et qu’elle devra sans servir pour gagner sa vie à défaut de trouver un mari!

Simone se prend de passion pour la littérature et la philosophie. Elle deviendra agrégée de philosophie, reçue deuxième au concours derrière Sartre. Elle avait déjà compris que la femme ne pourrait se libérer de son carcan qu’à la force de son esprit.

Mémoires d’une jeune fille rangée fut pour moi une relecture. C’est avec toujours autant de délectation que je me suis plongée dans les jeunes années de Simone.

L’auteur remonte aux sources et tente de comprendre ou du moins d’exposer simplement ce qui l’a poussée à devenir la femme qu’elle a été. Pourquoi cette passion pour les études? La réflexion? Même si Simone n’a qu’une vision partielle des choses, elle devine qu’elle se fera toute seule. Ainsi, alors que toutes les jeunes filles de son âge ne pensent qu’au mariage et aux enfants, Simone sait déjà qu’elle ne veut pas être l’esclave d’un homme. Dans cette société mysogine, seule la femme mariée est respectée. Hors du mariage, point de salut! Simone apparaît donc comme une contestataire en décalage avec les idées de son temps. Hé oui, avoir 50 ans d’avance sur les autres n’est pas évident mais c’est à cela qu’on reconnaît le génie.

J’ai suivi avec plaisir ses virées à travers le Paris des années folles. Cinéma, littérature, exposition, Simone se passionne pour tout et n’hésite pas à braver les interdits en ayant des lectures proscrites (Gide à l’époque). Si au début Simone condamne tout excès, elle ne tarde pas à découvrir les joies des dancings, des bars et des amitiés masculines. On rit bien aujourd’hui de cette jeunesse qui ne connaît rien à la sexualité et qui ne la découvre pour la plupart qu’avec le mariage. Comme le constate Simone, l’homme domine encore la femme dans bien des domaines à commencer par celui des amours illégales. Il a le droit de fréquenter des femmes légères, de vivre ses expériences tandis que la femme doit rester chaste et pure pour son futur époux, si possible en ignorer le plus possible sur les dangers liés aux hommes. Peu à peu, la rébellion se forme dans l’esprit de Simone. Elle veut l’égalité, un point c’est tout. Elle aura une vie en dehors des balises de la bourgeoisie, une vie peu conventionnelle ou la liberté est la seule valeur admise.

Mémoires d’une jeune fille rangée contient les germes qui feront la pensée future de Simone. Un livre parfois diffcile à lire (notamment les passages sur le mysticisme de Simone) mais tellement enrichissant. A lire de toute urgence si ce n’est déjà fait…..

A propos de Simone, vous pouvez lire La Force de l’âge, vous pouvez voir ou revoir le magnifique film Les amants du Flore.

https://carolivre.files.wordpress.com/2012/02/9967.jpg?w=216

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s