Petite anglaise, Catherine Sanderson

Pourquoi ce livre?

Il fait partie du partenariat livraddict. Un beau livre tout grand, tout neuf!!

De quoi ça parle alors?

Petite Anglaise est (oh! surprise!) une Anglaise qui depuis toute petite rêve de parler la langue de Molière et d’habiter Paris la Belle. Elle fait d’abord les choses dans l’ordre: elle suit  des cours de français dans son pays natal pui elle part chez sa correspondante à Lyon. Un jour, elle décide de s’expatrier et de venir vivre à Paris. Elle y rencontre un beau français et fonde sa petite famille.
Mais la vie n’est pas aussi rose. Petite Anglaise s’ennuie dans sa petite vie. Son mari rentre très tard tous les soirs, elle s’occupe presque exclusivement de sa fille de deux ans. Bref la passion des débuts a disparu et son couple est au point mort.
Un jour pourtant, Petite lit un article sur la folie des blogs. Elle décide de se jeter à l’eau et créé son propre blog. Elle y écrit des billets sur sa vie d’expatriée en France et porte un regard ironique et nouveau sur nos habitudes bien frenchies. Son blog connaît un succès rapide et chaque jour, Petite répond à ses nombreux commentaires jusqu’au jour où elle tombe sur celui de James-de-Rennes, un autre Anglais expat. Ils décident de se rencontrer. Les deux personnages succombent au coup de foudre. Petite entame une liaison secrète avec James puis de décide de plaquer mari et vie familiale pour aimer au grand jour.

Mon avis

Quand j’ai reçu Petite Anglaise dans ma boîte aux lettres, j’ai été agréablement surprise. La couverture du livre est très jolie et donne tout de suite envie de se plonger dedans.
Le premier chapitre du roman est très accrocheur: Petite se réveille le lendemain d’une fête mémorable. Elle éprouve de la honte mais on ne sait pas pourquoi. On comprend juste que l’ambiance est tendue avec son mari. S’ensuit un flash back qui permet de comprendre comment et pourquoi elle en est arrivée là.
J’ai beaucoup apprécié la monde créé par Catherine Sanderson. D’abord il s’agit du monde des blogs, chose qui ne peut que me toucher. Petite se tisse un réseau d’amis. Son blog devient une manière de s’exprimer et de communiquer avec des gens qui partagent les mêmes centres d’intérêt. Elle y puise du réconfort lorsqu’elle lit un commentaire sympathique. C’est un vrai lieu d’échange. Ensuite, Petite habite à Paris: les lieux sont décrits à la perfection mais ce qui est intéressant, c’est qu’ils sont décrits du point de vue d’une Anglaise. Les choses sont abordées sous un autre angle, un autre point de vue souvent très terre à terre (les crottes de chien sur les trottoirs par exemple). Les petits riens qui font parti de notre quotidien prennent une saveur inédite: on prend du plaisir à redécouvrir des choses que l’on fait ou que l’on connaît depuis longtemps (déguster un pain au chocolat, aller boire un café au zinc du coin,…).
Mais Petite n’est pas qu’une ballade dans les rues Parisiennes. C’est aussi le récit d’une histoire d’amour qui s’essoufle, d’un couple qui implose. Petite connaît simultanément la mort d’un amour et la naissance d’une passion dévorante. Si elle tombe amoureuse de James c’est d’abord et surtout grâce à ses mots, à sa langue, à sa syntaxe. Petite est un vrai hommage à l’écriture qui montre ce que l’on est réellement, qui réconforte. Petite trouve dans son blog la force de dire non à une vie médiocre qui ne la satisfait plus. Elle se rêve peut-être une vie fantasmée à travers les mots de son compagnon mais peu importe, elle vit sa vie à 100 à l’heure.
J’ai également craqué pour les surnoms qu’elle donne à son mari et à sa fille. Lui, est désigné sous le nom de Mr Frog et elle, sous le surnom de Tadpole (tétard en anglais). Enfin des questions restent en suspens: ce récit est-il un roman ou une autobiographie romancée, une confession? Mystère… Que ressent-on aussi lorque l’on est expatrié? L’auteur pose les bonnes questions à travers les doutes de Petite. Petite vit à la française mais conserve ses réflexes anglo-saxons. Est-ce si dur de se détacher de ses racines, de son pays de coeur?
Petite Anglaise est une très bonne surprise, une façon de redécouvir Paris et la puissance de l’écriture.
A noter: vous pouvez consulter le site de l’auteur www.petiteanglaise.com

Publicités

Une réflexion sur “Petite anglaise, Catherine Sanderson

  1. Pingback: Mes partenariats | carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s