Toxine, Robin Cook

L’histoire

 

 

Kim Reggis est chirurgien cardiaque. Récemment divorcé, il n’a la garde de sa fille qu’une semaine sur deux. Un soir, il l’emmène dîner à Onion Rings, une chaîne de fast-food. La jeune Becky commande un hamburger. Quoi de plus banal? Sauf que quelques heures plus tard elle se sent très mal. Crampes d’estomac, saignements. Après plusieurs épisodes aux urgences, le verdict tombe: Becky est victime d’une intoxication alimentaire.

 

Commence alors pour son père Kim une course contre la montre et une enquête dans les milieux de l’agroalimentaire….

 

 

Mon avis

 

 

Comment qualifier ce livre sans donner toutefois mon sentiment le plus profond? Je ne vois pas alors je n’aurai qu’un mot: nul!!

 

Oh my God! Heureusement qu’il s’agissait d’un livre gratuit parce que là ça m’aurait fait trop mal de dépenser mon argent pour cette daube, et je pèse mes mots!

 

Depuis le scénario juqu’aux personnages, tout est ridicule dans ce thriller. L’intrigue se joue les 3/4 du temps dans un hôpital. Je savais à quoi m’attendre avec Robin Cook et j’avais plutôt lu de bonnes critiques. Mais là ce n’est pas possible. Pendant, disons 200 pages, on suit les examens médicaux de Becky presque à la minute. Pitié! Je me doute qu’il est dur de voir son propre enfant souffrir mais là c’est le lecteur qui agonise. On connaît tout les détails et je vous assure que c’est peu ragoûtant mais surtout inintéressant. Viens en au fait, mince, Robin! Tu endors ton lecteur à vouloir trop détailler. A moins que tu ne veuilles renforcer le suspens! Ben c’est raté.

 

 

https://i2.wp.com/www.decitre.fr/gi/83/9782253171683FS.gif

 

Ensuite, j’ai bien envie de démolir les personnages. Mais qu’est-ce qu’ils m’ont fait rire quand même à cause de leurs dialogues pathétiques! Kim, le personnage principal est un homme colérique. Dès que ça ne va pas, il casse tout le pauvre garçon. Une psychothérapie serait peut-être une bonne solution pour lui! Quand à sa femme, Tracy, elle paraît insipide. Psychothérapeute de son état, elle parle comme si elle était sans cesse en consultation. Le processus de machin et de bidule. Mais on s’en tape! Dans la vraie vie on ne parle pas comme ça, désolé! Monsieur Cook, médecin de son état, a peut-être oublié qu’il y a une vie après le travail où l’on ne parle pas que d’analyse, de processus, ect….

Les dialogues je l’ai dit sont pitoyables. On se croirait dans une mauvaise série B.Exemples un peu grossier « Je t’aime »/ « Mais tout est fini entre nous »/ « Et si on recommençait »/ « Ok chéri! ». Ah ah, quel romantisme, ça me fait rêver tout ça.

 

Quand au dénouement, il a dépassé toutes mes espérances. On ne sait pas ce qu’il advient des deux protagonistes. De plus un certain tueur à gages très mystérieux fait son apparition pour, hé bien, ne pas exécuter son contrat! Comme c’est mignon, voilà qu’il a une conscience! De plus rien n’est résolu. On imagine qu’il y aura bien une suite mais voilà on reste un peu sur sa fin/faim.

 

Bref, un roman déprimant du début à la fin et qui ne fait même pas réfléchir aux scandales qu’il voulait dénoncer au début, à savoir le traitement de la viande en Amérique! Tout un programme. Je passe!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s