Une forme de vie, Amélie Nothomb

L’histoire

 

 

Amélie Nothomb reçoit un jour une lettre, celle d’un soldat américain basé en Irak. Il connaît ses livres et déclare que seule Amélie peut le comprendre. Une étrange relation s’installe entre les deux personnages. Amélie attend avec impatience les lettres de Melvin qui lui raconte sa vie quotidienne, la guerre contre les rebelles. Mais Melvin, comme beaucoup de soldats américains, déprime. Pour combler ses peurs et ses angoisses, il mange jusqu’au jour où il devient obèse. Il décide alors de protester contre cette guerre inutile et de grossir et grossir encore…….

 

 

https://i2.wp.com/www.lemediateaseur.fr/wp-content/uploads/2010/08/amelie-nothomb-une-forme-de-vie-cover.jpg

 

 

 

Mon avis

 

Le nouveau Nothomb est cette année une très bonne surprise!! Enfin!! Après la déception du Voyage d’hiver, on retrouve enfin le style de notre chère Amélie.

 

J’ai adoré le fait qu’elle se mette elle-même en scène. Chaque jour, elle ouvre son courrier et répond à tous sans exception. Le roman est truffé d’anecdotes réelles sur les lettres qu’elle a reçues. Excellent et incroyable comme cette professeur de français qui lui envoie des copies à corriger ou cette vieille femme qui lui demande de lui présenter Brigitte Bardot.

 

J’ai beaucoup aimé la relation qui s’instaure entre l’écrivain et le soldat Melvin. Au départ il s’agit d’un banal échange et puis au fur et mesure, Amélie veut en savoir plus, tout comme nous. Ses questions se font plus fréquentes, plus précises. Au final, c’est une réflexion sur l’art et sur le processus de l’écriture qui est menée.En effet, Melvin veut faire quelque chose pour s’en sortir. Il veut donner un but à sa vie et il va se servir de son corps comme d’une oeuvre d’art. Amélie l’engage en ce sens. Elle le pousse à créer. Elle-même en vient à se poser des questions sur sa propre création. Le lecteur a l’impression de pénétrer dans l’intimité de l’auteur.

 

Enfin, la fin du roman m’a totalement bluffée et ne m’a pas laissée sur un goût d’inachené. Au contraire! Je ne m’attendais pas du tout à cet excipit. Amélie fait un pied-de-nez à son correspondant mais aussi à son lecteur. On retrouve le style enjoué d’Amélie Nothomb.

 

Un pur délice!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s