Young Samurai, Tome 1, Chris Bradford

L’histoire

Jack Fletcher est un jeune Anglais de 12 ans. Il s’est engagé ,aux côtés de son père, sur un navire faisant cap vers les îles japonaises. Au 17ème siècle, jusque là, seuls les Portugais ont réussi a trouvé une route pour parvenir vers ces contrées mystérieuses et attractives dont on dit qu’elles regorgent d’or et d’épices. Le père de Jack est réputé pour être un très bon pilote qui garde précieusement sur son « routier » toutes les données utiles pour se rendre dans ces îles.  Jack, de son côté,  est un garçon débrouillard et agile qui mène sa vie parmi les marins Anglais, grimpant au mât lorsqu’il le faut. Une nuit, alors qu’ils sont pris dans une tempête, les marins échouent près des côtes tant désirées. Ils ont juste le temps de réparer la coque du bateau qu’ils sont ,cette fois-ci, attaqués par des « wakos » comprenez des pirates japonais. Ces derniers massacrent tout l’équipage, laissant Jack pour mort.
Le garçon se réveille quelques jours plus tard dans une étrange maison. Il a en effet été recueilli pas Masamoto, un samouraï. Ce cernier l’adopte car il voit en Jack un signe des dieux. En effet, Masamoto a perdu quelques temps avant son fils aîné Tenno dans des circonstances dramatiques: le jeune garçon a été assassiné par le célèbre et cruel ninja Oeil de Dragon. Massamoto fait de Jack son nouveau fils. Mais le garçon n’est pas tombé dans n’importe quelle famille! Il devra lui faire honneur en devenant à son tour samouraï. La tâche n’est pas aisée surtout pour un « gaijin », un étranger. Jack intègre la prestigieuse école de samouraï fondée par son père adoptif. Commence alors pour lui un véritable apprentissage de la vie japonaise. Jack apprendra à se battre au sabre mais aussi à mains nues. Loyauté, rigueur et courage deviendront ses maîtres mots.

Mon avis

Young Samuraï est un livre qui m’a tout de suite attirée et séduite. Dès les premières pages tournées, j’ai été happée par le récit des aventures de Jack. Je craignais que ce livre soit « trop » destiné à un public jeune. J’ai été ravie de voir qu’il n’en est rien. L’auteur Chris Bradford fait de son jeune Jack un personnage qui plaît aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Il m’a rappelé sur ce point le phénomène Harry Potter…… Son personnage possède de l’épaisseur, chose qui selon moi manque bien souvent aux personnages de littérature jeunesse. Ici on découvre les peurs, les craintes et les espoirs d’un jeune garçon qui, malgré lui, est loin de son pays. En effet, au début du roman, on s’intéresse particulièrement à Jack en tant qu’étranger ou « gaijin ». Comment s’adapter dans un pays dont on n’a jamais entendu parler? Jack ne parle pas un seul mot de Japonais et avec ses cheveux blonds, ses yeux bleus il peut difficilement passé inaperçu. Encore pire, il offense sans arrêt ses hôtes: comment en effet, respecter les coutumes, les traditions, les règles de politesse quand elles sont complètement différentes de celles qu’on a reçues? Jack doit tout réapprendre. La confrontation entre le mode de pensée occidentale et le mode de pensée asiatique est très intéressante. Par exemple, lorsqu’on demande à Jack d’aller prendre un bain, celui-ci refuse catégoriquement. Il a peur d’attraper une maladie. Ses hôtes Japonais ne comprennent pas ce refus et forcent Jack à se baigner. Le garçon au départ déteste le contact de l’eau mais se laisse peu à peu séduire. De même, tous les jours, il se voit contraint de manger la même chose en petite quantité: du riz, des légumes vinaigrées, du thé sencha. Le jeune garçon ne rêve que d’une seule chose: du bacon et des oeufs!! Cette confrontation permanente entre ce qu’il a appris depuis tout petit et ce qu’il doit apprendre maintenant est assez drôle.
C’est donc toute une façon de penser et de se comporter que doit apprendre Jack.

J’ai également apprécié la suite du roman. En effet, Jack a été adopté par un samouraï renommé. Il doit donc lui aussi devenir samouraï. L’apprentissage est long et très dur. Jack doit apprendre à dominer son corps mais aussi son esprit. Chris Bradford nous apprend énormément de choses dans ce roman sur les techniques de combat au sabre. On suit les entraînements de Jack avec passion tout en apprenant beaucoup de choses sur la culture nippone sans que cela devienne rébarbatif. Le chemin est long pour devenir un samouraï: la ténacité et le courage de Jack sont mis à rude épreuve. Sur cet entraînement se greffe également une intrigue liée au « routier » du père de Jack. En effet, le ninja Oeil de Dragon est prêt à tout pour récupérer ces fameuses cartes. Jack doit non seulement s’intégrer à la société nippone mais aussi faire attention à sa propre vie. Une épée de Damoclès est suspendue au-dessus de ses épaules. Il devra déjouer les tentatives d’assassinat fomentées par le cruel ninja.

Enfin j’ai beaucoup aimé le fait que l’auteur n’hésite pas à employer les mots japonais pour décrire telle arme, telle prise, tel événement. A la fin du roman, un mini-dictionnaire vient compléter le tout.
Bref, j’ai littéralement adoré Young Samuraï et je vous invite à le lire quelque soit votre âge. C’est la garantie d’un bon moment de lecture.

Je remercie Livraddict et les éditions Baam de m’avoir fait découvrir ce roman. Je tiens également à remercier l’auteur qui a gentiment signé mon exemplaire!

https://i2.wp.com/www.manga-news.com/public/images/vols/Young-Samurai-bradford-chris-baam.jpg

Publicités

Une réflexion sur “Young Samurai, Tome 1, Chris Bradford

  1. Pingback: Mes partenariats | carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s