Allmen et les libellules, Martin Suter

http://mobylivres.files.wordpress.com/2011/06/book_cover_allmen_et_les_libellules_191964_250_400.jpeg

Allmen, la quarantaine, élégant et raffiné, collectionne les oeuvres d’art. Cet homme de goût aime le luxe. Mais le voilà bientôt désargenté. Après avoir quasiment dilapidé son héritage, il est contraint de vivre dans la maison du jardinier avec son homme à tout faire, clandestin de surcroît, Carlos.

Alors qu’on le presse d’une manière plutôt violente de rembourser ses dettes, Allmen rencontre une femme Joëlle dite « Jojo ». Il passe la nuit avec elle et découvre que sa villa renferme un vrai trésor: des coupes de Gallé aux motifs de libellules. C’est sûr, Allmen peut se refaire! Il décide purement et simplement de s’emparer des oeuvres d’art……….

 

Cela faisait un petit moment que j’avais envie de lire ce roman. L’avis d’agathe m’avait renforcée dans cette idée. Le dénichant à la bibliothèque, je n’ai pas hésité à me lancer dans la lecture de cette toute petite oeuvre (163 pages).

J’ai passé un très bon moment avec ce roman. J’ai adoré les personnages. Il faut dire que c’est grâce à eux que le livre se tient. En effet, l’intrigue n’est pas palpitante. Il y a bien un meurtre de commis mais ce n’est pas cela qui intéresse le lecteur.

J’ai adoré d’abord Allmen, le personnage principal. C’est un homme qui n’a jamais travaillé de sa vie. Au moment où nous le croisons, il a pratiquement dilapidé son héritage. Que voulez-vous, il aime le luxe! Le matin est consacré à la lecture du journal dans son café préféré Le Viennois. Là il aime déjeuner d’un croissant et d’un café. Puis l’après-midi, Allmen lit car c’est un grand lecteur en effet. Raffiné, il explique à plusieurs reprises aimer les livres par dessus tout. D’ailleurs la seule pièce luxueuse qu’il a gardé de son ancienne vie est sa bibliothèque remplie de livres. Calé dans un bon fauteuil auprès du feu, Allmen peut lire pendant des heures…

Lorsqu’il rencontre Jojo, les quiproquos s’enchaînent. Elle pense qu’il est amoureux alors qu’il cherche seulement à lui voler les précieuses coupes. Le personnage de Jojo est délicieux. Fille de bonne famille, elle n’en a pourtant pas les manières.

J’ai beaucoup aimé aussi le majordome Carlos. Immigré clandestin, il est dévoué corps et âme à son maître. Il sait tout faire. Ce couple pour le moins étrange fonctionne à merveille. Et quand il s’agit de couvrir son maître et de le sauver Carlos n’hésite jamais.

Pour résumer j’ai beaucoup aimé l’ambiance créée par l’auteur et surtout ses personnages à la fois étonnants et drôles.

Publicités

2 réflexions sur “Allmen et les libellules, Martin Suter

  1. Pingback: Allmen et le diamant rose, Martin Suter « carolivre

  2. Pingback: Le cuisinier, Martin Suter « carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s