Fleur de sable, Nathalie de Broc

Années 54-58, Douarnenez. Paolig, Germain et Christian sont tous les trois des amis inséparables. Fils de pécheurs, ils ont la mer dans le sang et ne veulent qu’une chose: partir à l’aventure. Les trois gamins vont de bêtise en bêtise. Mais entre bagarres, parties de rigolade et de pêche, tout n’est pas si rose. Bientôt il va falloir trouver un métier, obéir à un père plus souvent tyrannique que tendre.

Années 64-70. Les trois enfants ont bien grandi. Ce sont des hommes désormais. Christian a épousé Elisa, la soeur de Germain. Mécano sur la Jeanne-d’Arc, il ne rentre pas souvent. Un jour le destin s’en mêle. Blessé au visage et au bras, il est réformé. Il retrouve Paolig et Germain. Les trois amis renouent. Ils achètent un langoustier et décident de partir pour les eaux mauritaniennes. Mais là-bas tout ne se passe pas comme prévu. Les vieilles rancoeurs et jalousies de l’enfance se réveillent. La mer qui liait ces trois hommes va les désunir à tout jamais…..

https://i0.wp.com/www.decitre.fr/gi/24/9782258083424FS.gif

 

Je tiens d’abord à remercier les éditions des Presses de la cité de m’avoir offert ce roman. Je l’avais d’abord rangé dans ma bibliothèque et un peu oublié. En effet, je n’étais emballée ni par la couverture (très importante, si, si!), ni par le résumé. Bref, je l’ai quand même exhumé et me suis lancée dans cette intrigue maritime sans grande conviction. Et bien je peux affirmer que je n’ai pas été déçue! Au contraire, j’ai beaucoup apprécié ce petit roman (307 pages) qui m’a agréablement surprise.

J’ai aimé cette histoire d’amitié entre ces trois gamins bretons. Christian, le chef de bande, est l’élément fédérateur. C’est autour de lui que les aventures s’organisent. On suit avec plaisir ces gamins qui ne rêvent que d’une chose: naviguer en mer. Mais la réalité les rattrape vite. Germain doit travailler au chantier naval avec son père; Christian s’engage dans la marine tandis que Paolig s’enferme de plus en plus dans la jalousie et la rancoeur.

Le roman compte trois moments clés: l’enfance des garçons, leur début de vie d’adulte et le voyage en Mauritanie. C’est pendant la deuxième partie que l’intrigue se noue vraiment. Christian tombe amoureux d’Elisa mais il n’est pas le seul. Paolig n’avouera jamais ses sentiments à la jeune fille mais c’est à ce moment là qu’il prend ombrage et qu’il s’enferme de plus en plus dans sa solitude. Avec finesse, l’auteur décrit les sentiments des différents protagonistes. Le lecteur préssent que cette rivalité ne pourra que mal se finir.

Et c’est dans la dernière partie que tout implose. Les trois amis semblent s’être retrouvés mais la colère de Paolig couve. Alors qu’une avarie empêche les pêcheurs de repartir, Christian en profite pour suivre des bédouins dans le désert. Les quelques chapitres qui retracent ce voyage sont selon moi les plus beaux du roman. Il prendra conscience de la valeur de la vie, de l’amour et de ce qui lui est nécessaire. Une expérience inoubliable….qui se finira de façon tragique.

J’apporte toutefois un bémol au roman. J’avoue que les descriptions maritimes et le langage lié au bateau m’ont parfois barbée. Toutefois, ces moments sont peu nombreux.

Dans l’ensemble, je dirais que j’ai passé un agréable moment avec ce roman.

Publicités

Une réflexion sur “Fleur de sable, Nathalie de Broc

  1. Pingback: Mes partenariats | carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s