Le livre d’Hanna de Geraldine Brooks

http://images-booknode.com/book_cover_le_livre_d_hanna_89611_250_400

 

Hanna est une jeune restauratrice de manuscrits anciens. Elle est un jour contactée car on souhaite lui confier la célèbre Haggadah de Sarajevo, un manuscrit hébreu très ancien et inestimable. Alors qu’elle examine l’oeuvre d’art, Hanna récolte des indices qui paraissent insignifiants mais qui vont lui en apprendre beaucoup sur l’histoire de ce livre…..

 

Le livre d’hanna est un roman qui m’a beaucoup plu même si pour moi il est loin du coup de coeur.

Les chapitres du roman sont entrelacés. Certains chapitres sont consacrés à Hanna et à son travail de restauratrice passionnée tandis que les autres remontent le passé pour nous parler du livre et de la façon dont il a survécu jusqu’à aujourd’hui. Les chapitres s’alternent de manière plaisantes mais je ne les ai pas tous trouvé égaux. Ainsi j’ai beaucoup aimé les chapitres qui reviennent sur le passé du manuscrit. A chaque fois on remonte un peu plus dans le temps et c’est grâce aux indices trouvés par Hanna que l’on y a accès. Par exemple un morceau d’aile de papillon permet de retrouver la trace d’une jeune musulmane qui a fui les combats pendant la seconde guerre mondiale et qui fut cachée par des juifs érudits. Une tache de sang permet de se projeter dans la venise du 17ème siècle pendant l’inquisition.

L’auteur est très forte pour nous faire revivre ces tranches de passé toutes plus poignantes les unes que les autres et c’est là, selon moi, l’intérêt du livre. Ce petit côté historique fait que l’on a vraiment envie d’y croire! les personnages sont à chaque fois pris dans la tourmente de l’Histoire: guerres ethniques, guerres de religion. Le lecteur est face à des destins d’hommes et de femmes qui on bien souvent choisi la patience et le pardon face à la violence de l’autre. Certaines pages sont très riches en émotion comme celles où une jeune fille se fait passer pour un garçon afin d’échapper au massacre et de fuir sa ville jusqu’au jour où ,découverte, elle se fait violer.On a plaisir à chaque fois d’entamer un nouveau chapitre afin de savoir la vérité sur l’histoire de ce manuscrit.

Les chapitres concernant Hanna m’ont paru donc plus ennuyeux parfois complexes lorsque l’auteur expose les différentes manières de conserver tel ou tel manuscrit par exemple. Le style qui les accompagne m’a semblé aussi plus maladroit. J’ai moins aimé les passages dans le présent qui ne sont en fait qu’un prétexte pour lancer la véritable intrigue du roman. En réalité je m’attendais à plus de rebondissements ou à une grande découverte du style « révélation » mais Hanna se contente de faire son job.

Le personnage d’Hanna m’a plu mais sans plus. Elle a une relation très étrange avec sa mère qui m’a paru superflue lorsque l’auteur s’y étend trop longuement. Seules les descriptions qu’elle fait de Sarajevo en ruines et les sentiments que ce spectacle macabre provoque chez elle m’ont paru crédible et intéressante. Selon moi à trop vouloir faire d’Hanna un personnage sans attaches fait qu’on ne peut s’y attacher nous-même.

Ce roman reste cependant une belle lecture d’été.

Publicités

Une réflexion sur “Le livre d’Hanna de Geraldine Brooks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s