L’île au trésor, Stevenson

Jim Hawkins vit en Angleterre avec ses parents, tenanciers d’une auberge. Un beau jour un homme débarque et il ne s’agit pas de n’importe qui mais de Bill, un ancien marin ou plutôt pirate, désormais bien imbibé par le rhum. Bill passe son temps à boire, à chanter de vieilles complaintes de flibustiers et à jurer. Un soir, il se fait rattraper par son passé: un dénommé Chien-noir l’a retrouvé et il semble que Bill ait une vieille dette à payer. Très effrayé, le vieux pirate meurt d’une attaque d’apoplexie laissant le jeune Jim et sa mère complètement désemparés. En fouillant dans ses affaires, Jim découvre dans la chambre du défunt une carte au trésor. C’est le début d’une fabuleuse aventure pour le jeune garçon.

Mais la route est semée d’embûches. Jim devra s’associer à l’étrange Long John Silver, doté d’une jambe de bois pour mener à bien sa quête….

https://i2.wp.com/www.laprocure.com/cache/couvertures/9782081226357.jpg

 

Ce roman de pirates et de chasse au trésor était relégué au fin fond de ma PAL. Il ne me disait vraiment rien qui vaille. Grossière erreur!! Que ne l’ai-je lu avant!

Ce roman, classé jeunesse par l’éditeur, m’a tout simplement bluffée. Je l’ai lu d’une traite! Je m’imaginais de longues descrptions, des délibérations à n’en plus finir…. Que nenni!!! Allez hop moussaillon, souquez ferme, ce roman d’aventures est un pur bijou de la littérature, une vraie merveille qui a fait remonter en moi des tas de  souvenirs d’enfance!

Dès le début de l’intrigue, le lecteur est happé par le suspens. Il y a d’abord Jim, ce jeune garçon courageux et téméraire qui n’hésite pas à espionner, fouiner un peu partout mais surtout être plus malin que les adultes. C’est lui le narrateur de l’histoire et il nous décrit les choses avec ses yeux d’enfant. Il est emerveillé de pouvoir s’embarquer dans une telle aventure mais il reste avant tout lucide et bien sur ses gardes. Il a compris que les loustics engagés pour le voyage ne vont pas tarder à se mutiner. Très malin, le garçon n’hésite pas à prendre de gros risques comme par exemple conduire seul le navire afin de l’arracher aux mains des mutins!

J’ai adoré aussi les autres personnages et surtout la galerie de pirates. Ils sont exactement comme on les imagine: avides de sang et d’argent, cruels, vils, bref de vrais pirates. Le personnage de Long John Silver est fabuleux. Il nous est d’abord présenté comme une sorte de légende de la piraterie. Il semble avoir terrorisé tous ceux qui ont eu la malchance de le croiser. Ce n’est d’ailleurs qu’à la moitié du livre que ce fameux flibustier apparaît. Doté d’un caractère double, Long John est malin et sait toujours tirer parti des pires situations. Sa jambe de bois n’est pas un handicap pour lui! Au contraire elle ajoute à sa légende un petit quelque chose d’effrayant.

Enfin, j’ai adoré la quête en elle-même, cette recherche du trésor qui trouve un écho en chacun de nous. Mutineries, maladies, coups du sort se succèdent pour enfin obtenir ce satané trésor. Mais ce qui m’a charmée le plus, c’est justement cette quête: ce n’est pas le résultat qui compte mais le chemin parcouru pour y parvenir.

Un vrai moment de bonheur en compagnie de tous ses fichus pirates. Hissez la voile!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s