Chroniques de Jérusalem, Guy Delisle

Titre VF: Chroniques de Jérusalem

Auteur: Guy Delisle

Publié aux éditions Delcourt, collection Shampooing, novembre 2011.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chroniques de Jérusalem est un magnifique roman graphique. On me l’a offert à Noël. Je viens seulement de le sortir de ma PAL et j’avoue être déçue de ne pas l’avoir fait plus tôt.

Cette BD est dans la même veine que Persépolis de Marjane Satrapi. Bien entendu les deux auteurs n’ont pas la même histoire mais le regard qu’ils portent sur la société va dans le même sens.

Dans Chroniques de Jérusalem, l’auteur est à Jérusalem comme l’indique le titre. Sa femme travaille à Médecins sans frontières. Il la suit lorsqu’elle est appelée à se déplacer à l’étranger: Birmanie, Corée du nord et Israël.

Tandis que sa femme œuvre au service des blessés palestiniens, l’auteur s’occupe des enfants puis déambule dans les rues à la recherche de l’inspiration. Au détour de scènes de la vie quotidienne, il croque des visages, des moments de vie, des situations quotidiennes.

A travers son coup de crayon, l’auteur découvre une ville coupée en deux, ravagée par la guerre et la haine. Il tente de comprendre l’absurdité du conflit. Il se rend dans des écoles juives ou palestiniennes, peu importe. Il fait l’expérience des nombreux checkpoint où chaque personne est suspecte.

Il habite avec sa famille dans le quartier arabe de Jérusalem, là où les bus juifs ne s’aventurent pas. Pour se rendre dans les quartiers juifs, il doit d’abord prendre un bus arabe puis un bus juif!

Il fait l’expérience de toutes ces religions qui prônent la tolérance et la paix et qui pourtant ne se mélangent pas et ne pardonnent pas: juifs, chrétiens, musulmans, Jérusalem est une ville multi confessionnelle.

Avec humour, il dénonce les absurdités de cette ville, coupée en deux par un mur haut de 9 mètres à certains endroits: certains habitants résident en Cisjordanie, leur école elle, se trouve du côté juif! Certains paysans ont été privés de leurs terres, situées du mauvais côté du mur!

J’ai beaucoup appris sur l’histoire et la situation contemporaine de Jérusalem et de l’État Hébreu. C’est la stupéfaction qui l’emporte le plus souvent dans mon cas.

Je conseille la lecture de ce roman graphique à tous: une vraie découverte, de beaux dessins et une manière de montrer le monde autrement.

 

Publicités

3 réflexions sur “Chroniques de Jérusalem, Guy Delisle

  1. J’ai déjà entendu parlé de ce livre sur Madmoizelle et déjà à l’époque, il m’avait fait de l’oeil. Ta chronique me donne encore plus envie. La seule chose que je déplore, c’est le prix. Avec 25 euros je peux acheter au moins 5 livres. Du coup j’attendrai peut-être mon anniversaire ^^.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s