Sans âme, une aventure d’Alexia Tarabotti, Gail Carriger

Titre VF: Sans âme, une aventure d’Alexia Tarabotti

Titre VO: Soulless, the parasol protectorate: Book the first

Auteur: Gail Garriger

Publié au Livre de Poche, Orbit, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alexia Tarabotti est une jeune demoiselle issue de la classe aisée de la bonne société londonienne. Elle vit avec sa mère, son beau-père et ses demi-sœurs. Mais Alexia est une vieille fille! Comprenez: elle a 26 ans et n’est toujours pas mariée au grand dam de sa mère. Qui plus est, elle est un bas-bleu: elle lit, se cultive et s’intéresse aux sciences. Elle peut ainsi discuter à bâtons rompus avec n’importe quel homme! Une abomination dans cette société du 19ème siècle où le mot d’ordre est « soit belle et tais toi ».

Dotée d’un fort caractère, hérité sans nul doute de son italien de père, Alexia est aussi une paranaturelle. La demoiselle cumule! Elle est capable d’annihiler tout pouvoir aux vampires et autres loup-garous qui ont fait leur apparition dans la bonne société. Alors qu’elle s’ennuie ferme à un bal, Alexia se réfugie comme à son habitude dans la bibliothèque de son hôte. Elle se fait alors attaquer par un vampire et le tue en se défendant.

Cette situation semble fort bizarre. En effet, les vampires ont des codes très stricts et obéissent à des règles auxquelles ils ne peuvent déroger. De plus, le caractère paranaturel d’Alexia est connu de tous. Qui est donc ce vampire? Pourquoi s’est-il jeté sur elle ainsi? Alexia mène l’enquête. Le comte de Woolsey, loup-garou de son état, la rejoint dans sa quête de la vérité….

 

A mi-chemin entre le steampunk et la bit-lit, Gail Carriger propose d’aborder son roman d’une manière originale. Elle mène savamment références austeniennes et vampiriques. Il faut d’abord un peu de temps pour s’habituer au choc de ces deux univers. Une fois cela fait, la lecture devient alors jubilatoire.

Il fallait y penser mais le mélange des deux marche plutôt bien. Bien entendu, j’ai beaucoup apprécié le personnage d’Alexia. Elle est assez moderne: cultivée et lettrée, elle est catégorisée vieille fille a 26 ans car elle n’est toujours pas mariée! Qu’importe, Alexia souhaite d’abord se marier par amour et ensuite elle ne veut en aucun cas renoncer à débattre et à apprendre, à se cultiver. Elle se fiche finalement de ce que l’on pense d’elle. Elle reste cependant une demoiselle éduquée dans la bonne société. C’est très étrange de constater qu’elle peut être si moderne et parfois si vieux jeu. Il faut intégrer cette dimension  lorsqu’on lit ce roman. Alexia a été élevée dans des codes et des règles de bonne conduite. Si parfois elle semble changer d’avis et paraît en contradiction avec son caractère, ce n’est pas une incohérence de la part de l’auteur mais bien parce qu’Alexia appartient à une société corsetée. Ainsi il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle passe pour une super héroïne sexy et libérée: la demoiselle sait ce tenir.

L’intrigue menée par l’auteur est au départ assez complexe. Beaucoup d’information semblent partielles et l’auteur fait référence au passé commun d’Alexia et du Comte. J’ai parfois eu du mal à suivre tout cela mais rien de bien grave, il suffit d’être attentif. Loup-garous et vampires se côtoient au grand jour et ont leurs codes respectifs. J’aurais apprécié que tout cela soit expliquer plus en détails. J’ai parfois eu du mal à tout retenir. C’est le seul reproche que je ferai à l’auteur. A trop vouloir en dire, elle m’a parfois un peu perdue dans les méandres de ses explications.

Enfin, la fin du roman m’a surprise. On retombe dans la bit-lit pure et dure. Même si l’on sentait venir ce dénouement à trois kilomètres, j’ai quand même été un peu déroutée! Mais je n’en dis pas plus afin de ne pas spoiler les futurs lecteurs.

Pour conclure je dirais qu’il s’agit d’un bon petit roman de bit-lit qui laisse présager que la suite sera aussi bien!

Publicités

3 réflexions sur “Sans âme, une aventure d’Alexia Tarabotti, Gail Carriger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s