Beloved, Toni Morrison

Titre VF: Beloved

Titre VO: Beloved

Auteur: Toni Morrison

Publié chez 10 18, 2008

 

 

 

 

Vers 1870, aux États-Unis, près de Cincinnati dans l’Ohio, le petit bourg de Bluestone Road, dresse ses fébriles demeures. L’histoire des lieux se lie au fleuve qui marquait jadis pour les esclaves en fuite la frontière où commençait la liberté. Dans l’une des maisons, quelques phénomènes étranges bouleversent la tranquillité locale : les meublent volent et les miroirs se brisent, tandis que des biscuits secs écrasés s’alignent contre une porte. Sethe, la maîtresse de maison est une ancienne esclave. Dix-huit ans auparavant, dans un acte de violence et d’amour maternel, elle a égorgé son enfant pour lui épargner d’être asservi. Depuis, Sethe et ses autres enfants n’ont jamais cessé d’être hantés par la petite fille. L’arrivée d’une inconnue, Beloved, va donner à cette mère hors-la-loi, rongée par le spectre d’un infanticide tragique, l’occasion d’exorciser son passé.

 

Cela faisait longtemps que je voulais lire un roman de Toni Morrison. Cette auteure de romans est la seule afro-américaine ayant été récompensée du prix Nobel de littérature pour toute son œuvre. En France, c’est ce roman, Beloved, qui l’a fait connaître du grand public.

C’est un roman dur et beau à la fois.

J’ai d’abord eu du mal à entrer dans ce livre. Le style de l’auteur est très particulier. En fait, on suit beaucoup les pensées des personnages et l’auteur multiplie les flash back en changeant souvent de point de vue. Ainsi une même scène peut être racontée plusieurs fois. Pas facile au début de se faire à cette écriture rude, qui n’épargne pas son lecteur. Toni Morrison emprunte également le langage des esclaves noirs américains. Là aussi, il faut parfois lire entre les lignes et continuer sa lecture coûte que coûte mais cela rend le texte beaucoup plus intéressant.

Il faut ensuite s’y retrouver questions personnages et chronologie. En effet, le roman compte de nombreux protagonistes qui ont tous un rôle important à jouer. Impossible donc de ne pas prêter attention à l’un ou l’autre. Chaque personnage est sur le même pied d’égalité. J’ai été au début un peu perturbée par cette galerie de personnages et par les différentes périodes de leur histoire. Finalement je me suis attachée à chacun d’entre eux.

Une fois ces quelques difficultés assimilées, l’histoire est vraiment prenante. Elle plonge le lecteur au cœur de l’esclavagisme américain. Sans concessions, Toni Morrison raconte l’histoire de ces esclaves qui ont tous payé chèrement leur liberté. Traités comme du bétail, voire comme des objets, le lecteur découvre une époque à la fois fascinante et révoltante. Certaines scènes sont d’une rare violence. Chacun de ces hommes et de ces femmes n’a connu que la captivité et est convaincu qu’il vaut beaucoup moins qu’un Blanc.

Et puis il y a l’histoire de Sethe, terrible: celle d’un infanticide. Pour préserver sa fille, elle n’hésite pas à la sacrifier. Cette femme qui a connu toutes les horreurs liées à son statut tente cependant de s’en sortir. Libérée physiquement, elle est toujours entravée psychologiquement, mise au ban de la société à cause de son geste passé. Hantée, elle expie son crime chaque jour. Peu à peu, l’auteur reconstitue les événements qui ont conduit Sethe à commettre l’irréparable. Malgré l’horreur, le lecteur ne peu que compatir à la souffrance de Sethe.

Beloved est un roman fort et magnifique. Un monument de la littérature noire américaine.

Publicités

3 réflexions sur “Beloved, Toni Morrison

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s