La colère des aubergines, Bulbul Sharma

Auteur: Bulbul Sharma

Titre: La colère des aubergines

Publié aux éditions Philippe Picquier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui meurt dîne, La Colère des aubergines, Folie de champignons, Festin pour un homme mort…: quelques titres de ces récits donnent un avant-goût de leur saveur. Les histoires racontées, pleines d’odeurs de cuisine, puissamment évocatrices des rapports et des conflits entre les membres d’une maisonnée indienne, soulignent bien sûr le rôle déterminant qu’y jouent la nourriture et celles qui la préparent. Des femmes croquées sur le vif y livrent des instants de bonheur, des secrets de famille, d’amour, d’enfance qui ont parfois la violence du désir ou l’amertume de la jalousie.
Mais les véritables héroïnes sont ces recettes qu’il s’agisse de confectionner un pickle de mangue, un gâteau de carottes ou un curry d’aubergines au yaourt, le lecteur goûtera, du palais et de la langue, l’alchimie des aromates indiens.

Avertissement au lecteur! Ce recueil donne vraiment envie de manger indien et de tester les recettes qui sont répertoriées tout au long des nouvelles.

Mais au-delà de la nourriture, l’auteur nous invite à plonger au cœur des familles indiennes: mariage, décès, fête de famille, le lecteur pénètre dans l’intimité de ces clans. L’auteur brosse ainsi toute une galerie de portraits, reflets de la société indienne actuelle. Elle glisse aussi beaucoup d’humour dans ses textes comme dans l’histoire de cette parente pauvre recueillie par la famille dont tout le monde plaint l’indigence mais qui reste cependant indispensable à toute la maisonnée au point de l’empêcher de se marier!

Les femmes tiennent aussi une place à part: mère, femme, sœur, elles sont au cœur du récit. Ce sont elles qui nourrissent, qui réconfortent ou qui châtient. L’auteur est souvent cruel avec elle: dans l’une des nouvelles, une mère et une épouse se battent sur le plan culinaire pour nourri le fils et époux sans remarquer que ce dernier est gavé jusqu’à l’écœurement. Sans concession, Bulbul Sharma critique la société indienne à travers le prisme de la nourriture et du repas familial. Une bonne manière d’étudier ses contemporains.

La colère des aubergines est un jolie recueil de nouvelles indiennes destiné à ceux qui souhaitent découvrir cette culture sous tous les angles.

Publicités

5 réflexions sur “La colère des aubergines, Bulbul Sharma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s