Les Nécrophiles anonymes, tome 1: Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue, Cécile Duquenne

Auteur: Cécile Duquenne

Titre: Les Nécrophiles anonymes, tome 1: quadruple assassinat dans le rue de la Morgue

Éditions: Voy’el, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

Népomucène, préposé à la morgue, mène une vie tranquille et nocturne en compagnie de Bob, vampire d’environ 150 ans d’âge. Lorsqu’il manque devenir la cinquième victime d’un mystérieux assassin, son ami de longue date mène l’enquête. L’immortel est certain qu’une autre créature surnaturelle a commis le massacre.

 

J’entends déjà vos hauts cris d’ici: « encore une histoire de vampires! ». C’est bien le cas: encore une histoire de vampires mais celle-ci est différente des autres.

Vous savez, si vous me suivez, que je ne suis pas du tout fan de la bit-lit. Alors pourquoi avoir lu ce roman?

1) Parce qu’il a été écrit par une auteure de talent (selon moi), très prometteuse et de surcroît amie! Depuis le temps que j’avais envie de lire son roman: j’ai attendu qu’il me soit dédicacé pour le faire!

2) Parce que l’histoire est à la fois banale mais tout aussi différente de ce qu’on a pu lire sur le sujet. Je m’expliquerai plus tard.

3) Parce que c’est très bien écrit, sans exagération aucune de ma part!

Tout commence donc dans une morgue avec le personnage de Népomucène. Rien qu’à son nom, je l’ai adoré. J’aurais envie de dire que c’est un anti-héros: pas forcément beau, ni très fort, il est par contre courageux, fidèle en amitié et très attachant. Attaché, il l’est d’ailleurs à Bob, son ami et compagnon d’expériences. Bob est un vampire. Là où l’auteur, je trouve, est forte, c’est qu’elle ne s’amuse pas à nous apprendre de nouvelles choses sur la mythologie des vampires. Tout a été dit, inutile de le répéter sous peine d’ennuyer le lecteur. Par contre, l’auteur a su construire une vraie relation entre ces deux personnages. Et c’est là, je pense, que réside la force de son histoire.

Bob et Népomucène sont attachants dès le départ. J’ai adoré voir évoluer ces deux personnages si différents l’un de l’autre. De plus, la relation qu’ils ont nouée est très particulière, parfois même surprenante. L’auteur innove et renouvelle le genre de la relation vampire/être humain en lui redonnant un nouveau souffle et un nouvel intérêt.

J’ai adoré aussi toutes les références de Cécile Duquenne à la littérature et à l’Histoire (c’est là mon péché mignon dans les romans). On voit qu’elle s’est bien documentée et qu’elle a de solides connaissances littéraires (ça fait plaisir!). Elle mêle adroitement le baroque au dandysme, elle fait des clins d’œil à Bram Stocker et à Stevenson.  Bref, j’ai adoré! De plus, son écriture est fluide et très agréable à lire.

L’ambiance créée m’a aussi beaucoup plu. Bob est un vampire très raffiné mais il a aussi des plaisirs plus triviaux et la dégustation d’une bonne bière en fait partie. J’ai trouvé ce mixte entre le besoin de s’adapter à la réalité contemporaine sans pour autant renier son origine très intéressante et très bien développée. Il y a pas mal de petites allusions de ce genre dans le roman pour le plus grand plaisir du lecteur.

Enfin, j’ai suivi avec attention l’intrigue. Même si on se doute de la fin de l’histoire et de l’enchaînement des choses, on passe un très bon moment. Les hésitations et les tâtonnements des personnages y sont pour quelque chose. Pas d’action trop précipitée: ici on parle avant d’agir et on aime discuter longuement autour d’une bonne bière fraîche! Seul bémol au roman: j’ai parfois été un peu perdue par les personnages quand tous prennent la parole. Le nombre de répliques m’a parfois déstabilisée sans toutefois aucune conséquence pour la compréhension de la suite bien entendu.

J’ai beaucoup apprécié ce roman que je vous recommande chaudement. L’auteur renouvelle l’image du vampire sans pour autant tout bouleverser et elle nous mène hors des sentiers battus pour notre plus grand plaisir. J’attends le deuxième tome avec impatience à présent! (Cécile, tu sais ce qu’il te reste à faire)

Publicités

4 réflexions sur “Les Nécrophiles anonymes, tome 1: Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue, Cécile Duquenne

  1. Oui, maîtreeeeeesse ! Je vais écrire maîtreeeeeesse ! (à dire sur le ton du servant du docteur Frankeinstein ;-))

    Je suis très très très heureuse (et rassurée, aussi, je dois l’avouer, c’est toujours comme ça quand un(e) ami(e) me lit) que tu aies aimé QADM. Si tu es férue de références littéraires et historiques, tu vas être servie par la suite ^^ Le tome 2 s’intitule « L’étrange cas du docteur Ravna et de Monsieur Gray » et c’est Bob qui est à la narration ! ^^

    Pour la « mythologie » vampirique, c’est bien simple : j’estime que les vampires eux-mêmes n’ont pas les moyens de savoir. Oh, la narratrice du tome 3 a bien sa petite idée mais même elle ne sait pas vraiment. Parfois, certaines choses font bien de rester un mystère 🙂

    Encore merci pour cette belle chronique que je vais tout de suite relayer. Merci d’avoir donné sa chance à Népo et sa petite bande d’amis un peu bizarre. ❤

  2. Pingback: Les Nécrophiles anonymes, Tome 2: l’étrange cas du Docteur Ravna et de Monsieur gray de Cécile Duquenne | carolivre

  3. Pingback: Les Nécrophiles anonymes, Tome 3: Le dernier des Nephilim de Cécile Duquenne | carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s