Et la vague les emporta, Molly Keane

Auteur: Molly Keane

Titre: Et la vague les emporta…

Éditions: La Petite vermillon, 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lady Charlotte règne en despote sur le domaine de Garonlea. Son mari, ses quatre filles et son fils Desmond lui obéissent au doigt et à l’oil. Quand ce dernier décide de prendre pour épouse la merveilleuse Cynthia, belle, drôle, et redoutablement intelligente, Lady Charlotte sent le vent tourner. À juste titre. Cynthia emménage en face du domaine familial et redouble d’efforts pour rendre sa demeure plus accueillante, à grand renfort de parties de chasse et de garden-parties.
Avec cette fresque de l’aristocratie anglo-irlandaise, Molly Keane enquête, sans jamais se départir de son regard acéré et malicieux, sur les origines des haines et des jalousies humaines.

Et dire que j’avais cette merveille dans ma PAL! Et la vague les emporta est un petit bijou ciselé qui met en scène les relations et les jalousies humaines en Irlande en ce début de 20ème siècle. Jane Austen n’aurait pas renié Molly Keane: elle en est sa droite descendante.

Le roman débute avec la présentation de Lady Charlotte. Cette mère de famille, pétrie de traditions et de préjugés, fait tout pour contrecarrer les espoirs et le bonheur de ces quatre filles. Elles sont toutes malheureuses à leur façon. Quand Desmond, l’unique garçon, épouse Cynthia, tout bascule. En effet, Cynthia est belle, drôle, fantasque et plaît à tous, sauf à Lady Charlotte bien sûr.

Entre les deux femmes une guerre silencieuse et froide se déclare. Molly Keane peint d’un côté l’austérité et la sévérité du domaine de Garonlea, géré par Lady Charlotte; de l’autre, elle présente Rathglass, la maison de Cynthia comme un havre de paix et de bonheur où chasses à courre, garden-parties et réceptions se succèdent.

L’auteur parvient à nous faire pénétrer dans l’intimité d’une famille anglo-irlandaise du début du 20ème siècle. On suit les personnages à travers les épreuves de la vie: naissance, mort, guerres. J’ai adoré me plonger dans l’ambiance des années folles, après la 1ère guerre mondiale. Fêtes, dîners, réceptions chics, on s’y croirait. La description des costumes et des robes nous offrent une plongée dans le passé!

Le personnage principal Cynthia m’a d’abord agacée au plus haut point. Tout est parfait, lisse chez elle et tout doit l’être chez les autres. Et puis cette image se fissure au fil des pages, révélant un personnage fragile et finalement attachant. Derrière le bonheur apparent des personnages, Molly Keane met en avant leurs douleurs, leur peur. Telle une vague, la vie les emporte dans ses tourbillons.

L’excentricité de certains personnages m’a ravie. C’est le début de la libération féminine: Cynthia boit, fume, a des amants et n’en fait qu’à sa tête. Elle monte même comme un homme au grand désespoir de sa belle-mère qui voit en elle un modèle de dépravation!

Ce roman ravira sûrement tous les adorateurs de Jane Austen tant on retrouve une ambiance fin de siècle où les codes et les règles sont encore en vigueur mais bientôt détruits par la nouvelle génération. C’est un roman que je recommande chaudement car il nous plonge dans une ambiance comme seuls les grands romanciers savent le faire de sorte qu’il est nous est difficile d’en sortir. Cette lecture a été pour moi un vrai coup de cœur!

Publicités

5 réflexions sur “Et la vague les emporta, Molly Keane

    • Moi non plus! Cette auteure n’est pas vraiment connue ici mais elle mérite de l’être! Attention ce roman n’est pas toujours super facile à lire dans la veine de Jane Austen par exemple. Je t’invite pourtant à t’y intéresser.

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous? #2 « carolivre

  2. Pingback: Les St. Charles de Molly Keane | carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s