Pour seul Cortège, Laurent Gaudé

    Auteur: Laurent Gaudé

   Titre: Pour seul cortège

   Éditions: Actes Sud, 2012

  

    

 

 

 

 

 

 

 

Alexandre le Grand va mourir. Qui lui succédera à la tête du royaume ? Qui perpétuera l’insatiable esprit de conquête qui l’a animé ? Qui saura apaiser son âme ? Pour incarner cette figure héroïque, Laurent Gaudé renoue avec le souffle épique et fait défiler auprès du héros, des personnages proches qui vont l’accompagner dans son dernier voyage.

 

   Je remercie énormément Price Minister de m’avoir donné l’occasion de lire ce roman dans le cadre de l’opération Les matchs de la rentrée littéraire.

    D’abord j’aime beaucoup Laurent Gaudé. J’ai déjà lu Le Soleil des Scorta et Eldorado et j’apprécie vraiment le style de cet auteur. Je trouve que sa plume est lumineuse, remplie d’un soleil chaud, parfois brûlant et sec. J’ai encore eu cette sensation en lisant Pour seul cortège. J’ai ressenti la brûlure du soleil sur la peau des personnages, la poussière imprégnant leurs vêtements, leur gorge asséchée par la soif. Avec des mots simples, des phrases parfois courtes, jamais sans emphase en tout cas, l’auteur nous laisse pénétrer dans un monde nouveau. Il permet au lecteur de visualiser sans peine les étendues désertiques de la Perse antique. Avec quelques mots, Laurent Gaudé réussit à invoquer un passé épique.

   Dans ce roman, l’auteur ressuscite en effet la figure d’Alexandre le Grand. S’il le fait, ce n’est pas pour s’attacher à raconter ses nombreux exploits mais il entraîne le lecteur à la veille de la mort de ce grand homme. J’ai beaucoup apprécié le parti pris par l’auteur de se demander ce que devient Alexandre et son empire après sa disparition justement. Car une fois Alexandre disparu, les luttes intestines se réveillent. Ceux qui naguère étaient des alliés, deviennent ennemis mortels. Sans entrer dans les détails compliqués ou redondants, l’auteur nous fait vivre avec simplicité cette guerre intime qui se déroule entre les généraux d’Alexandre. L’enjeu est de taille: il s’agit d’accompagner la dépouille d’Alexandre dans sa dernière demeure et d’imposer ainsi son pouvoir.

   C’est presque à mots couverts que le lecteur prend connaissance de la violence qui suit toute succession de règne. Parmi ces hommes qui veulent le pouvoir, se détache une figure qui m’a beaucoup touchée. Il s’agit de Dryptéis, fille de Darius, mariée en tribu à un des lieutenants d’Alexandre. C’est une femme qui a fui l’empire. Elle s’est réfugiée avec son bébé loin de la cour d’Alexandre. Quand son passé la rattrape, elle n’hésite pas à laisser son enfant derrière elle, à le confier à une autre femme: elle sait qu’elle ne reviendra pas. J’ai aimé le courage de cette femme qui regarde la mort en face, drapée dans sa dignité.

   Enfin j’ai beaucoup aimé le souffle épique donné par l’auteur à son récit. Les hommes d’Alexandre, ses fidèles parmi les fidèles l’accompagnent jusqu’au bout du monde, là où il aurait aimé tant aller. Laurent Gaudé n’hésite pas à glisser un peu de merveilleux dans son roman. Les fantômes parlent et reviennent hanter les vivants à la manière des tragédies antiques. J’ai beaucoup aimé ce côté « fantastique » qui fait basculer le lecteur dans un dimension autre, proche de celle des dieux mythologiques.

   Le fin du roman m’a beaucoup émue. Le dévouement de Dryptéis, son renoncement et la fidélité des hommes d’Alexandre m’ont énormément touchée. Un très beau roman, plein de grandeur.

Je remercie Emmanuelle, du blog Au petit bonheur la page, de m’avoir permis de participer à cette opération 🙂

Publicités

6 réflexions sur “Pour seul Cortège, Laurent Gaudé

  1. Pingback: Mes partenariats « carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s