Maeve Regan, Tome 1: Rage de dents de Marika Gallman

   Auteur: Marika Gallman

   Titre: Maeve Regan, tome 1: Rage de Dents

   Éditions: Milady, 2012

  

  

 

 

 

 

 

 

 

Avant, ma vie était simple : l’université si j’en avais envie, les hommes quand j’en avais envie. Et je n’avais aucun problème qu’un barman ne puisse m’aider à résoudre. Mais là, depuis un moment, rien ne va plus.
Le type sexy qui me draguait a rendu son déjeuner quand on a voulu concrétiser. J’ai cassé le nez du copain de ma meilleure amie, et elle ne l’a pas très bien pris. Lui non plus, d’ailleurs. Ensuite, je me suis mise à faire des cauchemars.
Et tout ça, c’était avant qu’une bande de vampires décide de redécorer mon appart et qu’un colosse me kidnappe. Quand je vous dis que ce n’est pas ma semaine…

 

   Je pense que vous aurez deviné rien qu’à la couverture qu’il s’agit ici d’une histoire de vampire et que ce roman appartient au genre de la bit-lit (à peu de choses près).

   Ayant reçu une Kindle pour mon anniversaire, j’ai voulu aussitôt l’étrenner et j’ai profité d’une offre Milady sur Amazon (à 2,99€). Pourquoi suis-je en train de vous raconter ma vie? Tout simplement pour justifier cet achat que je n’aurais fait en aucun cas en version papier. Et j’ai bien fait. Cela m’aurait fait mal au cœur de débourser plus de 3€ pour ce roman.

   Je n’ai pas du tout aimé ce livre et si je suis allée au bout, c’est parce que: 1) je déteste ne pas terminer un livre; 2) l’attrait de ma liseuse toute nouvelle m’y a poussée.

   Alors qu’est-ce qui m’a tant déplu dans ce roman? J’ai envie de répondre tout.

   D’abord c’est la vulgarité du personnage qui ne m’a pas accrochée. Les insultes ça va un moment mais jurer à toutes les phrases prononcées, c’est aller trop loin pour moi. Je n’ai rien contre la vulgarité dans un livre quand elle est justifiée, mais dans ce cas j’ai trouvé qu’elle passait plutôt mal. J’ai fait une overdose de « putain, mes couilles » et autres gentillesses auditives. Je ne vois pas ce que cela apporte au roman, à part le fait de montrer que l’héroïne est mal polie!

   Parlons justement de cette héroïne. On découvre qu’elle est étudiante en lettres à l’université. Comme tous les étudiants, elle aime sortir le week-end en boîte. La spécialité de la demoiselle est d’ailleurs de ramener un homme différent à chacune de ses sorties. Dès les début du roman, le décor est planté: Maeve drague à tout va mais elle aime en secret son meilleur ami Elliot, qui lui sort avec Tara, une fille parfaite détestée par Maeve. L’auteur a voulu intégrer un triangle amoureux à son roman mais j’ai trouvé que cela ne fonctionnait pas. En effet, il n’y a aucun suspens de ce côté-ci. On devine tout de suite l’issue de ce triangle et le fait que Maeve et Elliot s’aiment réciproquement (toujours en secret!) crève les yeux! Bref, cette mini romance m’a gonflée et je l’ai trouvé sans intérêt.

   Passons au côté « vampirique » du roman. Notre héroïne, Maeve, en plus d’être mal polie, est super violente. Elle aime taper dans tout ce qui bouge. Sa seule émotion est semble-t-il d’être très très énervée. Il y a donc des scènes de bastons toutes les trois pages. Cela en devient lassant à la fin et sans intérêt. On se doute que toute cette rage cache la vraie nature de la demoiselle: oh, oh! c’est un vampire! Mais quelle surprise! Elle va être initiée à l’art d’être vampire par un autre de ses condisciples (dont le nom m’échappe, c’est dire) et c’est reparti pour la baston, la dégustation de sang frais, ect….

   Et c’est finalement ce que je reprocherai à tout le roman: le manque de surprise et d’originalité. J’ai eu l’impression d’avoir déjà lu ce roman cent fois. C’est un mixte de tout ce qu’on peut lire en bit-lit. L’héroïne est un vampire qui s’ignore. Ses pouvoirs se manifestent par une crise. Elle est vulgaire, violente, aime le sexe torride. Elle va être initiée par un vampire pluriséculaire. Bref, c’est du réchauffé tout ça et ça ne me motive pas pour lire une quelconque suite.

   Vous l’aurez compris: je n’ai pas du tout apprécié cette lecture trop « déjà vu »: trop de clichés, peu d’inventivité, un scénario que l’on devine à 100 mètres. C’est un zéro pointé pour moi!

Publicités

2 réflexions sur “Maeve Regan, Tome 1: Rage de dents de Marika Gallman

    • C’est pas mal du tout! Ce qui est pratique c’est que tu peux télécharger tous les classiques gratuitement. Le confort de lecture est top sachant qu’en plus je n’ai que la liseuse de base! C’est vraiment bien 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s