La chambre de Naomi, Jonathan Aycliffe

   Auteur: Jonathan Aycliffe

   Titre: La chambre de Naomi

   Éditions: J’ai lu, 2001

  

Né en Irlande en 1949, universitaire réputé, Jonathan Aycliffe a aussi écrit des thrillers. La chambre de Naomi, son premier ouvrage traduit en France, est une brillante ghost story.  

 

 

 

 

 

 

  

 

À la veille de noël, le professeur Charles Hillenbrand avait emmené Naomi, cinq ans, faire les magasins à Londres… Et la petite fille a disparu. Après de nombreuses heures d’angoisse, l’enfant est retrouvée dans une allée sombre, sans vie. Le fait divers fascine au point que Lewis, un photographe cherche à rapporter des clichés pour le journal à scandales qui l’emploie. Mais les photos révèlent plus que ce qu’il escomptait… Qui sont ces deux petites filles qui apparaissent régulièrement au côté de Charles et de sa femme Laura ? Pourquoi sont-elles parfois accompagnées de Naomi ? Et surtout, qui est cet homme en noir dont la présence inquiétante les domine tous sur certaines images ?

 

   Attention! Voilà un roman qui fait vraiment froid dans le dos. En 222 pages, l’auteur a réussi à me donner la chair de poule. J’ai vraiment eu peur en lisant ce livre à tel point que j’ai préféré bouquiner pendant la journée (on n’est jamais trop prudent).

   Tout commence par la présentation de cette bien jolie petite famille anglaise: un papa professeur à l’université; une ravissante femme au foyer et une si mignonne petite fille, Naomi. La veille de Noël, Naomi disparaît dans un grand magasin de jouets. A l’angoisse de la disparition succèdent la peine et l’horreur: la petite fille est retrouvée morte.

   Le chagrin des parents est bien sûr immense. Dans leur grande maison, aucun des deux ne trouvent réellement le sommeil. Les médicaments n’y font rien et semblent, au contraire, brouiller leur raison. Un soir, d’ailleurs, ils entendent de drôles de bruits: dans le grenier quelqu’un semble marcher. Et puis dans la chambre de Naomi, quelqu’un ou quelque chose a défait tous les paquets cadeaux de la petite fille, laissés intacts après son décès.

   D’abord dubitatif, le narrateur Charles est bientôt confronté à l’impensable. Quand le journaliste Lewis lui montre des photos de sa maison, le doute n’est plus permis. Un esprit ou plutôt des esprits hantent la demeure. Reste à savoir pourquoi et qui ils sont.

   L’auteur sait doser le suspens et l’angoisse monte en puissance au fil des pages. Après les manifestations physiques, ce sont les photos qui parlent. Sur certaines d’entre elles, c’est toute une famille sortie tout droit du 19ème siècle qui apparaît. Pire, certains clichés révèlent le fantôme de Naomi. Que veulent ces esprits? Et pourquoi Charles est-il pris parfois d’un sentiment terrible et inexplicable de haine?

   Le lecteur plonge de plus en plus dans l’horreur, tout comme le narrateur qui va tenter de trouver une explication. La fin du roman m’a d’ailleurs bouleversée, horrifiée: on ne s’y attend pas du tout.

   Ce roman m’a conquise bien que beaucoup effrayée et je le recommande à tous ceux qui souhaitent se faire peur. Malheureusement épuisé, il n’est disponible que d’occasion. Si vous tombez dessus, un conseil: achetez-le!

Publicités

4 réflexions sur “La chambre de Naomi, Jonathan Aycliffe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s