Sherlock Holmes, Crime Alleys, tome 1: Le premier problème, Sylvain Cordurié

Auteurs: Sylvain Cordurié et Alessandro Nespolino

Titre: Sherlock Holmes Crime Alleys, Tome 1

Éditions: Soleil, collection 1800

 


 

 

 

 

 

 

 

 Mai 1876. Le Royaume-Uni connaît une vague de disparitions inquiétantes. Les communautés intellectuelles et scientifiques en sont les premières victimes. Nulle rançon n’est demandée et les autorités n’ont pas l’ombre d’une piste sur les motivations des ravisseurs. S’il arrive à Sherlock Holmes de prêter concours à Scotland Yard, il n’a pas encore choisi sa voie. Il se partage entre ses passions et mène une vie de bohème aux côtés d’un jeune musicien autrichien, violoniste virtuose promis à une grande carrière.
L’enlèvement de ce dernier conduira Holmes à se confronter au crime organisé et à en découvrir l’insoupçonnable noirceur.

 

   Voilà une BD qui me faisait envie parce que d’une, elle parle de Sherlock Holmes et de deux, elle aborde la vie du célèbre détective sous un nouvel angle.

   L’auteur de la BD propose au lecteur de revenir à la source en découvrant qui était Sherlock avant qu’il ne soit un brillant détective. Passionné de musique, Sherlock occupe ses journées à lire, réfléchir, jouer du violon. Il s’occupe tout simplement de ses affaires personnelles. On peut toutefois déjà remarquer chez lui un talent d’observation très prononcé. Ainsi, lors d’un concert il ne se gêne pas pour faire observer à ses amis des menus détails qui prendront toute leur importance dans la suite de l’intrigue.

   Le lecteur peut aussi remarquer le caractère taciturne et solitaire de Sherlock qui ne semble que tolérer la présence d’un jeune musicien violoniste qu’il admire profondément. C’est l’enlèvement de cet ami qui va mettre le feu aux poudres et précipiter Sherlock dans l’intrigue à la poursuite du « méchant », Moriarty.

   Les dessins sont magnifiques et rendent parfaitement compte de l’ambiance de Londres de cette fin du 19ème siècle à la fois moderne et surannée. Les couleurs sont sombres et donnent vie au décor. J’ai passé beaucoup de temps à apprécier les détails des rues et des intérieurs.

   Ce premier tome n’est bien sûr qu’une mise en jambes et se termine sur une scène pleine de suspens. J’attends donc la suite avec impatience.

Publicités

2 réflexions sur “Sherlock Holmes, Crime Alleys, tome 1: Le premier problème, Sylvain Cordurié

  1. Pingback: CORDURIE Sylvain & NESPOLINO Alessandro, Le premier problème | Le boudoir de Méloë

  2. J’attends aussi la suite avec beaucoup d’impatience, surtout vu la façon dont se termine ce volume ! En revanche, pour ma part, je ne suis vraiment pas fan des dessins :/ Je n’ai pas aimé la tête de Holmes et j’ai globalement eu du mal justement à saisir l’ambiance à travers le graphisme :/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s