Miss Silver entre en scène, Patricia Wentworth

Auteur: Patricia Wentworth

Titre: Miss Silver entre en scène

Éditions: 10/18, collection grands détectives, 1992

 

  

 

 

 

 

 

 

 

Si vous n’êtes jamais entré chez Old England, si vous avez la confiture d’oranges amères en horreur, si Big Ben et Piccadilly Circus n’évoquent rien pour vous, bref, si vous trouvez Miss Marple nulle et que ses apparitions à la télévision vous ont laissé de marbre, gardez-vous de lire les aventures de Miss Silver écrites par Patricia Wentworth. Si, au contraire, vous aimez l’atmosphère des salons de thé anglais, les romans de Barbara Pym et les aventures de frère Cadfael, alors ce livre et tous ceux qui composent la saga de cette autre reine du crime, Miss Maud Silver, compteront bientôt parmi vos livres de chevet favoris.

 

   J’ai reçu ce roman grâce à un troc sur Troczone. Si j’ai été attirée par ce livre c’est avant tout grâce à la couverture très British évoquant le rituel du thé de 17h. Je ne connaissais pas du tout l’auteur. En allant consulter sa fiche sur Livraddict, j’en ai un peu plus appris sur elle. Patricia Wentworth a écrit tout une série de romans policiers dont l’héroïne principale est Miss Maude Silver, sorte de Miss Marple.

   Miss Maude Silver, autrefois préceptrice, s’est reconvertie dans les enquêtes. Elle est détective privée. Quand son amie d’enfance, Miss Voyceys l’invite dans sa maison de campagne, Miss Silver pense trouver le repos. Hélas, un meurtre est commis pendant son séjour. Ni une, ni deux, Miss Silver enquête.

   L’auteur commence par nous présenter tous les protagonistes du roman. Si cela peut paraître fastidieux, c’est néanmoins indispensable afin d’avoir toutes les cartes en main et de comprendre le déroulement de l’intrigue. Il y a d’abord Rietta. Elle a élevé toute seule son neveu Carr, orphelin. Plus jeune, elle était fiancée à James Lessiter. Mais le mariage n’a pas eu lieu. Une certaine rancœur semble perdurer entre les deux ex-fiancés. Il y a ensuite Catherine Welby. Elle est belle et veuve. Son mari l’a laissé criblée de dettes. Catherine loge à Melling House, une maison qui lui a été prêtée par la mère de James Lessiter. Mais voilà, Catherine aime les belles choses. Malgré son indigence, elle a gardé des goûts de luxe. Aussi, elle n’a pas hésité à vendre des objets soi-disant « donnés » par Madame Lessiter. Quand James revient à Melling House après plusieurs années, il exige que Catherine paie ses dettes et qu’elle restitue tous les objets vendus.

   Catherine est acculée. James la menace de la mettre à la rue. Or, quelques temps plus tard, il est assassiné. Qui a pu commettre ce crime? Catherine, désireuse de mettre un terme à ses menaces? Carr le neveu de Rietta à cause d’une ancienne querelle amoureuse? Ou Rietta qui se trouvait sur les lieux du crime peu de temps avant que James ne trouve la mort?

   Miss Silver va donc devoir démêler le vrai du faux. Autant le dire tout de suite, ce n’est pas l’intrigue policière qui est le plus intéressant dans ce roman mais bien les personnages. L’auteur dissèque avec soin les petits travers de cette bonne société qui se veut pacifique et sans aucun défaut. Les villageois cancanent allègrement et s’en donnent à cœur joie pour dénigrer Rietta et Catherine.

   Les personnages qui sont dépeints sont complexes. Ils ont tous du caractère et cache tous un secret, un défaut inavouable. Miss Silver va les observer tour à tour de son regard perçant. Il faut dire qu’elle a l’œil et qu’elle cerne rapidement les personnalités. Elle sait écouter et parle peu. Elle aime les détails et c’est souvent grâce à eux qu’elle parvient à éclairer la vérité. Elle s’avèrera très précieuse pour la police locale.

   Ne vous attendez donc pas à lire de grandes révélations dans ce roman. Il y a peu d’actions, peu d’effusion de sang, peu de rebondissements. L’intrigue se dénoue le plus souvent autour d’une tasse de thé. L’auteur amène délicatement le fin mot de son histoire sans que le lecteur ne s’en soit douté. Miss Silver entre en scène est un roman policier qui tient toutes ses promesses.

  

Publicités

4 réflexions sur “Miss Silver entre en scène, Patricia Wentworth

  1. Pingback: Bilan de février | carolivre

  2. Pingback: C’est Lundi, que lisez-vous? #19 | carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s