L’apprenti épouvanteur, tome 1, Joseph Delaney

Auteur: Joseph Delaney

Titre: L’épouvanteur, tome 1: l’apprenti

Éditions: Bayard jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joseph Delaney est un auteur anglais. Il a d’abord été professeur d’anglais spécialisé en littérature fantastique. Il habite le Lancashire, une région de Grande-Bretagne, sur ce que les légendes nomment « Le Territoire Gobelin ». D’ailleurs, beaucoup de villes de son univers, de créatures ou de chroniques viennent de cet endroit, riche en histoire et en légendes.

 

   Septième fils d’un septième fils, Tom perçoit les ombres de ceux qui ont peuplé la terre et ressent la présence des êtres maléfiques. A treize ans, il doit quitter la ferme pour devenir l’apprenti de l’épouvanteur, chasseur de démons et sorcières. Commence alors pour lui une nouvelle vie, difficile. N’écoutant que son bon cœur, il va permettre la libération d’une sorcière particulièrement cruelle que son maître a enfermée dans un puits. Il aura alors à l’affronter à plusieurs reprises avant de la voir disparaître à tout jamais.

Mon avis

   J’avais repéré ce titre « jeunesse » depuis un petit moment. Pourquoi ne m’y suis-je pas intéressée plus tôt! J’ai adoré ce 1er tome. Mon engouement m’a fait pensé à celui que j’avais ressenti à la lecture des Harry Potter. Comme J.K rowling, l’auteur a su se détacher de son lectorat jeunesse pour s’adresser aussi un public plus adulte. Et ça marche au point que je me suis procurée les deux tomes suivants (la saga en compte 9).

   L’histoire commence avec Tom. Il est le petit dernier d’une fratrie de 7 garçons. C’est Jack, l’aîné, qui héritera de la ferme. Les autres frères ont donc tous choisi un métier différent. Il reste Tom qui est destiné à devenir épouvanteur.

   Dans cette région isolée, épouvanteur est un métier à plein temps. L’épouvanteur est celui qui est capable de repousser les esprits maléfiques comme les gobelins, les sorcières et les esprits. Si cette tâche se révèle nécessaire, elle est aussi ingrate. L’épouvanteur est craint de tous et c’est un être condamné à la solitude. Tom est conscient de cela: c’est pourquoi il hésite avant de devenir l’apprenti de Maître Grégory.

   Son apprentissage commence alors même que le jeune garçon est rempli de craintes et de doutes quant à son avenir. Tom devra faire preuve de courage et de maturité assez vite et devenir finalement celui qu’il doit être.

   J’ai tout aimé dans ce roman aussi bien les personnages que l’intrigue ou l’ambiance. Tom est un garçon courageux qui ne cache pas ses faiblesses. L’auteur met en avant sa fragilité et montre que rien n’est acquis définitivement. Tom doute, a peur et fait des erreurs. On le suit vraiment dans cet apprentissage qu’il n’a pas vraiment choisi.

   J’ai aimé aussi l’intrigue, assez simple certes mais efficace. Finalement comme Tom, le lecteur apprend ce que c’est que d’être épouvanteur. Au fur et à mesure, Maître Grégory distille son savoir. Epouvanteur c’est savoir se battre mais aussi apprendre dans les livres, en grec et en latin.

   Une des scènes du roman m’a particulièrement marquée: celle où Tom doit faire ses preuves dans la maison hantée. J’avoue avoir eu très très peur en lisant ce passage qui joue sur nos angoisses enfantines. Je n’étais pas vraiment fière, toute seule, sous ma couette!  Et c’est là aussi un point fort du roman. L’auteur crée une ambiance qui glace les os du lecteur. C’est aussi en cela qu’on voit qu’il ne s’adresse pas seulement à un public jeunesse. L’auteur joue et maîtrise parfaitement les codes de la peur. Il n’épargne pas son lecteur et n’hésite pas à nous donner des détails macabres (sans jamais tomber dans l’horreur). Son histoire se déroule dans des paysages isolés, sur des landes désertes battues par les vents, dans des maisons sombres. Chaque lecteur peut s’imaginer les scènes qui sont très visuelles et qui marquent l’imagination.

   J’ai hâte de continuer la saga avec les tomes 2 et 3 et de voir l’évolution du personnage. Pour moi, c’est un coup de cœur.

Publicités

7 réflexions sur “L’apprenti épouvanteur, tome 1, Joseph Delaney

  1. Alors là, tu me mets l’eau à la bouche ! La bonne littérature jeunesse est si rare ! Il faut que je demande aux élèves s’ils connaissent et si ce n’est pas le cas, certains vont se jeter dessus !

    • Je pense qu’ils connaissent et qu’il doit en avoir quelques tomes au CDI. Pour moi c’est un coup de cœur et je suis plutôt difficile avec les romans jeunesse en général donc c’est dire!

      • Je ne crois pas qu’on l’ait au CDI, on est beaucoup trop pauvre ! Mais je vais essayer de le faire commander. Je suis exactement pareille que toi pour la littérature jeunesse. Mais il faut reconnaître que quand c’est bien, ça peut vraiment être bien comme Tobie Lolness, j’ai adoré !

      • Je n’ai pas lu Tobie Lolness. Pourtant je n’en lis que du bien. Je sais qu’on l’a au CDI: je me le prendrai peut-être si tu dis que c’est bien. Je te fais confiance 🙂

      • Tu peux y aller, c’est vraiment très bien écrit ! D’ailleurs, je viens de piquer Vango de Fombelle au CDI ce matin. On a bien les 3 premiers tomes de l’apprenti épouvanteur aussi, je les piquerai pour les grandes vacances ! Vive les CDI !

  2. Pingback: C’est Lundi, que lisez-vous? #22 | carolivre

  3. Pingback: La malédiction de l’épouvanteur, Joseph Delaney | carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s