Glitch, Heather Anastasiu

 

Glitch de Heather Anastasiu,

Éditions Robert Laffont,

2012, 366 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Il y a deux siècles de cela, l’humanité a payé au prix fort ses appétits démesurés lorsque le feu de mille armes nucléaires a littéralement rasé la surface de la planète. Sous terre, au sein de la Communauté, la souffrance et la guerre ne sont plus que de lointains souvenirs : des puces implantées dans le cerveau de ses membres ont permis d’éradiquer enfin toutes ces émotions qui ont bien failli mener les hommes à leur perte.
Lorsque la puce de Zoel, une adolescente technologiquement modifiée, commence à glitcher (bugger), des vagues de sentiments, de pensées personnelles et même une étrange sensation d’identité menacent de la submerger. La jeune fille possède un noir secret qui la mènerait à une désactivation définitive si jamais elle se faisait attraper : ses glitches ont éveillé en elle d’incontrôlables pouvoirs télékinésiques
Sa liberté nouvellement acquise va toutefois lui donner des ailes et, tandis que Zoel lutte pour apprivoiser ce talent dévastateur tout en restant cachée, elle va rencontrer d’autres jeunes Glitchers : Max le métamorphe et Adrien, qui a des visions du futur. Ensemble, ils vont devoir trouver un moyen de se libérer de l’omniprésente Communauté et de rejoindre la Résistance à la surface, sous peine d’être désactivés, voire pire…

 

   J’ai aimé….les 30 premières pages de ce roman. J’ai eu un mal fou à m’intéresser à la suite de l’intrigue.

   Tout commençait bien pourtant. Suite à une guerre nucléaire, les humains ont organisé une société souterraine. Pour ne pas commettre les mêmes erreurs que dans le passé, chaque humain est équipé d’une puce qui permet de contrôler ses émotions et ses sentiments. La peur, la jalousie, la haine ont été éradiquées mais aussi la joie, l’amour, l’amitié. Dans cette société dystopique, Zoel, jeune adolescente s’aperçoit qu’elle « glitche »: elle éprouve de temps à autres des sensations.

   Zoel sait que si son secret est découvert, elle sera désactivée. L’auteur avait une très bonne idée de départ. Même si les romans dystopiques sont légions aujourd’hui, j’ai trouvé son idée intéressante. Les humains sont finalement réduits à des enveloppes corporelles qui n’éprouvent rien. Le fait que Zoel glitche à certains moments et qu’elle ne comprenne pas au début pour quelles raisons, m’a assez plu.

   Hélas, la suite du roman n’est qu’une longue répétition. L’intrigue ne décolle pas. Passé la découverte de cette société dystopique, je me suis ennuyée. J’avais l’impression de lire et relire toujours la même chose. Tout perdait de son intérêt et j’ai vraiment lutté pour ne pas refermer le roman trop vite. J’ai toujours tendance à me dire qu’il va se passer quelque chose qui va débloquer la machine. Là, rien à faire.

   On suit Zoel dans la découverte de ses émotions et de son pouvoir. Bien sûr, d’autres protagonistes entrent en jeu: Max et Adrien. La situation évolue cependant d’une manière tellement convenue qu’on sait très bien que ce trio va devenir plus ou moins un triangle amoureux. Et même s’il y a bien une histoire d’amour, elle n’a pas grand intérêt. On s’ennuie à mourir!

  J’ai eu aussi beaucoup de mal à visualiser les scènes. L’auteur mise tout sur l’électronique: puces, cartes mémoire, etc… Là encore, il y a trop de descriptions répétitives sans intérêt qui gâchent le plaisir de la lecture.

   Quand les choses s’accélèrent, elles sont tellement précipités qu’on a l’impression d’avoir loupé un épisode! Soit l’intrigue est trop lente et répétitive, soit elle va bien trop vite de sorte qu’elle frise le ridicule (un peu comme dans un téléfilm).

   Malgré une idée de base intéressante, l’auteur n’a pas su imprimer sa patte à l’ensemble. C’est du déjà vu et on se doute à l’avance du déroulement des événements. Je me suis totalement ennuyée dans cette lecture et je n’en retiendrai pas grand chose. Bref, quand la 366ème page a été tournée, j’ai fait »ouf! ».

Publicités

3 réflexions sur “Glitch, Heather Anastasiu

  1. je l’ai lu avec plaisir, il ne m’a pas fait cette impression de trop « déjà vu et prévu d’avance », il est vrai que je n’ai pas beaucoup lu de livres ce genre et en plus je l’avais gagné à un concours, cela me donnait un plus –

  2. Pingback: C’est Lundi, que lisez-vous? #27 | carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s