Amulettes, Véronique Ajarrag

Amulettes de Véronique Ajarrag,

Éditions du Chat Noir,

2013, 362 pages,

Pour l’acheter: Amulettes

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque le docteur Ian, psychiatre, reçoit pour la première fois sa mystérieuse patiente Agrippine et qu’il cède à sa requête de ne se consacrer qu’à son cas personnel pendant toute une semaine, il est loin d’imaginer qu’il ne sera pas simplement le témoin du récit fantastique de la jeune femme mais également l’un de ses principaux acteurs. Car, tel qu’elle le déclare, Agrippine est l’objet de réincarnations successives qui remontent jusqu’à la Mésopotamie ancienne, où son bien-aimé et elle, citoyens du royaume d’Uruk, furent condamnés pour l’éternité. Devant les arguments et la précision de son histoire, le docteur commence peu à peu à douter et ses certitudes vacillent.

Et si depuis l’antiquité, tous les amants maudits n’avaient été qu’un seul et même couple?

 

Amulettes est un roman à la fois d’amour et d’aventures. Si certains passages m’ont paru un peu long, ce roman m’a tout de même beaucoup plu!

Tout commence avec la mystérieuse Agrippine. Son nom en dit déjà très long sur sa prestance! C’est une très belle jeune femme qui vient consulter pour la première fois le psychiatre Jérémie Ian. Dès leur rencontre, Jérémie est captivé par sa beauté. Si elle vient le consulter, c’est parce qu’elle est porteuse d’une étrange malédiction. Elle se réincarne successivement à différentes époques et dans différents pays. Si elle ne rejoint pas son aimé à temps, c’est à dire avant de mourir, la malédiction ne peut être brisée. Elle demande alors l’aide de Jérémie.

Agrippine est donc une patiente très étrange face à laquelle Jérémie a peu de réponses. Le médecin est d’abord sceptique. Il la pense folle ou paranoïaque. Et puis, au fil des entretiens, il se laisse peu à peu convaincre. J’ai apprécié ce moment de doute de la part du personnage principal. Pendant un assez long moment, Jérémie se pose des questions et doute beaucoup. Il n’accepte pas d’emblée les choses telles qu’elles sont. Et si Agrippine lui mentait pour obtenir autre chose de sa part? Et si elle était véritablement folle? Ces doutes traversent d’ailleurs pratiquement tout le roman. Le Docteur Ian tout comme le lecteur ne sait pas vraiment quoi penser d’Agrippine, d’autant plus qu’elle reste très mystérieuse tout au long de l’intrigue et qu’elle disparaît rapidement!

A côté de cette première intrigue, Agrippine raconte les différentes vies qu’elle a vécues et les différents personnages qu’elle a incarné. Tour à tour femme ou homme, prêtresse ou moins que rien, elle nous fait revivre ses vies antérieures. L’auteur a l’art de nous plonger tour à tour en Mésopotamie ou aux Antilles, durant l’antiquité ou le Moyen-âge. Sa plume, fluide et très agréable à lire, s’adapte aux descriptions et transporte le lecteur à l’époque désirée. Ces incessants voyages dans le temps permettent de comprendre tout l’enjeu de la requête d’Agrippine. Au fur et à mesure, les pièces se mettent en place telles un puzzle. La narration devient très vite addictive et on a vite envie de connaître les « vies » d’Agrippine.

Seul petit bémol au roman: les rebondissements s’enchaînent un peu trop vite à mon goût et ce trop plein d’action a tendance justement à la ralentir!

En résumé, Amulettes est un roman qui mêle habilement histoire d’amour jamais mièvre ou niaise et aventures à la Indiana Jones. L’auteur nous plonge tour à tour dans des époques et lieux différents avec beaucoup de finesse. La narration très vive, sans temps mort vous rendra accro. Une très belle lecture!

 

Publicités

Une réflexion sur “Amulettes, Véronique Ajarrag

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s