Café Givré de Suzanne Selfors

Café Givré de Suzanne Selfors,

Publié aux éditions Flammarion,

2012, 400 pages,

Pour l’acheter: Café Givré

Suzanne Selfors vit sur une île au large de Seattle, où elle se consacre à plein temps à sa carrière d’auteur jeunesse. Elle essaie de distiller dans ses histoires ce grain de folie si cher à son auteur préféré, Roald Dahl.

 

 

« Vous croyez aux signes ? La foudre qui frappe une voiture dont vous sortez à l’instant, un chat noir qui traverse votre chemin… Vous voyez ce que je veux dire ? Le hasard, peut-être. Moi, je n’y ai jamais cru, à ce genre de trucs. Avant de le rencontrer, lui » Chez Anna est un petit café où le temps s’est arrêté. Katrina y vit paisiblement avec sa grand-mère. Jusqu’au jour où la magie et la poésie s’immiscent dans sa vie…

J’ai reçu ce roman grâce à un troc. Cela faisait un petit moment qu’il était dans ma wishlist. Je ne me décidais pas à l’acheter d’une part parce que je ne le trouvais pas en librairie et d’autre part parce que ça m’embêtait de l’acheter neuf, n’étant pas du tout sûre d’aimer le style du roman. J’avais vu de bonnes critiques que ce soit sur les blogs ou dans les vidéos et j’avais pourtant envie de le lire. Le titre, seul, me donnait déjà envie.

J’ai donc dégainé ce livre vendredi soir avec de gros a priori. J’ai été très agréablement surprise par ce roman au point que je l’ai lu pendant le week-end. Loin des clichés, il m’a profondément séduite et je n’ai pas pu le lâcher avant d’en connaître la fin.

Tout commence avec Katrina, une jeune fille de 16 ans. Elle aide sa grand-mère Anna, tous les matins avant d’aller au lycée, dans son café typiquement suédois Chez Anna. Un matin, très tôt, Katrina aperçoit un SDF dans l’arrière-cour. Il a l’air jeune et porte un drôle de kilt. Elle décide de lui offrir un café chaud et quelques pâtisseries. Au cours de la matinée, lors d’une réunion du lycée dans le gymnase, ce même SDF débarque pour parler à Katrina. Il souhaite la récompenser pour son action dénuée d’intérêt.

Katrina le prend au départ pour un gentil fou, un allumé. Prénommé Malcolm, il lui propose d’exaucer son vœu le plus cher. Katrina, qui souhaite se débarrasser de cet individu au plus vite, demande la fortune…. mais rien ne se passe comme prévu.

Vous aurez vite compris que ce fameux Malcolm n’est pas un personnage comme les autres. Je n’en dirai pas plus sur son identité. L’auteur ne se contente pas justement de traiter ce personnage merveilleux comme un être aux pouvoirs puissants. J’ai aimé la façon dont elle le mettait en scène: Malcolm est un être maladroit, fragile, mal à l’aise dans le monde des hommes et il va trouver son chemin grâce à Katrina, une aide précieuse.

Les personnages de Suzanne Selfors ne sont ni tout blanc ni tout noir et c’est ainsi qu’elle se démarque des autres romances. Elle évite de nombreux clichés. Katrina est une jeune fille peu sûre d’elle, qui manque cruellement de confiance en elle mais qui n’est pas pour autant une potiche. Elle aide sa grand-mère tous les jours au café. Elle est intelligente et débrouillarde. Flanqué de son meilleur ami Vincent (Dieu merci, l’auteur nous épargne l’éternel triangle amoureux!), elle va tenter de sauver le café Chez Anna.

En effet, outre la rencontre entre Katrina et Malcolm, l’histoire se double d’une intrigue dans laquelle le café Chez Anna tient la première place. Parce qu’il est menacé de fermeture, Katrina va tout faire pour sauver le café de sa grand-mère. Il faut dire qu’il fait bon y siroter un thé ou une spécialité suédoise. L’auteur retranscrit à merveille l’ambiance de ce petit café désuet quand son concurrent affiche un décor aseptisé, inodore et incolore qui rappelle les grandes chaînes Starbucks. J’ai été littéralement séduite par cette intrigue: je voulais savoir si Katrina allait parvenir à sauver cet héritage.

C’est donc un tout qui m’a séduite dans ce roman: les personnages sont attachants malgré leur maladresse, l’ambiance créée par l’auteur est douillette et confortable à tel point qu’on rêve de se lover dans ce petit café familial. L’intrigue m’a tenu en haleine jusqu’au bout. J’ai passé un très agréable moment de lecture avec ce Café givré.

Publicités

5 réflexions sur “Café Givré de Suzanne Selfors

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s