Comment (bien) rater ses vacances d’Anne Percin

Comment (bien) rater ses vacances d’Anne Percin

Publié aux éditions du Rouergue, collection DoAdo,

2010, 186 pages,

Pour l’acheter: Comment (bien) rater ses vacances

Anne Percin est titulaire d’un master de Littérature comparée  et enseignante en Lettres.
Elle a publié son premier roman en 2006 et poursuit son métier de professeur en parallèle.
Ses romans pour la jeunesse (principalement pour grands adolescents) développent les thèmes de la solitude, de la différence et de l’exclusion. L’amour, l’espoir et la dérision n’en sont jamais loin.

 

 

Pour échapper aux vacances en famille, Maxime choisit d’aller chez sa grand-mère.
Il avait tout prévu pour passer des jours tranquilles devant son ordi… sauf la crise cardiaque de sa grand-mère. Le voilà seul pendant son hospitalisation, et les vacances vont se transformer en feuilleton délirant !

C’est sur le blog de Caprices, des lectures et des tas d’autres choses que j’ai repéré ce roman ado. J’ai profité du salon du livre jeunesse d’Aubagne pour me l’offrir sur la stand des éditions du Rouergue.

Dans ce roman, nous faisons la connaissance de Maxime, élève de première. Cette année, il échappe aux sempiternelles vacances en famille. Il reste à Paris et va passer quinze jours chez sa grand- mère au Kremlin.

Au départ, tout va bien: Maxime se la coule douce entre « chat » sur Internet, récolte des cerises dans le jardin et partie de rami avec Mamie. C’est un vrai coq en pâte. Et soudain tout dérape: la grand-mère de Maxime fait une attaque cardiaque. Voilà l’ado livré à lui-même! Entre ses visites à l’hôpital auprès de sa mamie et ses expériences culinaires, Maxime passe un été hors du commun.

J’ai apprécié l’intrigue de ce roman, pourtant simple, mais qui va permettre à Maxime de découvrir la liberté et les responsabilités. Le personnage de Maxime évolue au fil des pages: d’un garçon frivole et foufou, on passe à un adolescent sûr de lui et conscient de ses devoirs. Comme tout adolescent, Maxime se cherche: c’est un grand sensible qui utilise l’humour comme arme de défense et qui fait mouche à chaque fois pour le plus grand bonheur du lecteur.

L’auteur nous fait découvrir un personnage drôle et attachant, doté d’un humour décapant et à la répartie cinglante, n’en déplaise aux policiers qui l’embarquent par mégarde. Les situations loufoques mais vraisemblables s’enchaînent et j’ai beaucoup ri aux « aventures » de Maxime. En outre, le garçon possède une certaine culture: il peut citer les Rolling Stones comme il peut citer Shakespeare. Le texte est ainsi émaillé de références aussi bien musicales que littéraires. L’auteur n’a pas fait de Maxime un personnage qui enchaîne gaffe sur gaffe. Elle l’a doté d’une vraie personnalité: j’ai aimé ce parti pris de l’auteur. Le roman est destiné aux adolescents certes, mais un adulte peut y trouver son compte car les personnages ne sont pas superficiels. Maxime apparaît comme un garçon intelligent, doté d’un certain sens très critique.

Le rythme du roman est aussi très important: il n’y a aucun temps mort. L’auteur enchaîne les traits d’humour mais ne rend pas la lecture lourde pour autant. Maxime apprend l’autonomie même s’il y a quelques couacs au départ, pour preuve cette cuisson expérimentale d’aubergines au micro-ondes. Même s’il échoue à de nombreuses reprises, Maxime est un garçon plein de ressources et débrouillard au quotidien.

Pari réussi donc pour ce roman qui mêle personnages attachants, humour et références culturelles.

Publicités

12 réflexions sur “Comment (bien) rater ses vacances d’Anne Percin

  1. Je découvre ton blog, et j’aime beaucoup !

    J’ai lu ce livre il y a quelques mois et c’était un vrai coup de coeur. En lisant ta revue ça m’a rappelé combien je devais lire le deuxième rapidement. J’espère que les deux autres tomes seront aussi géniaux que le premier !

    (Si tu as envie de voir ma revue, au passage, je sais que j’aime bien consulter celles des autres sur les mêmes livres que moi : http://laroussebouquine.wordpress.com/2015/01/22/revue-comment-bien-rater-ses-vacances-anne-percin/ )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s