La vérité sur l’Affaire Harry Québert de Joël Dicker

La Vérité sur L’affaire Harry Québert de Joël Dicker,

Publié aux éditions De Fallois,

Prix Goncourt des Lycéens 2012,

2012, 665 pages,

pour l’acheter: La Vérité sur l’affaire Harry Québert

 

 

À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

 

Voilà un roman dont j’avais entendu beaucoup de bien et qui me tentait depuis un petit moment. Aussi, quand une gentille collègue a proposé de me le prêter, je n’ai pas hésiter. Je me suis aussitôt plongée dans cette lecture et quel bonheur! Je regrette de l’avoir terminé aussi vite. C’est un coup de cœur pour moi. Cela faisait bien longtemps qu’un roman ne m’avait pas fait cet effet: lire pendant des heures sans pouvoir s’arrêter en se disant « ok, après ce chapitre j’arrête » mais sans pouvoir s’empêcher de tourner les pages suivantes!

C’est simple: j’ai tout aimé dans ce roman. A commencer par les personnages. Il y a d’abord Marcus, ce jeune écrivain, qui après avoir connu un énorme succès tombe en panne d’inspiration. Pour remédier à cela, il se tourne vers son mentor, Harry Québert, écrivain lui aussi et très renommé au point qu’il donne des conférences et enseigne à la fac de Burrows. Ces deux hommes sont liés par une amitié très forte dont l’origine nous est relatée à travers les différents chapitres du livre. Cette amitié se nourrit de littérature, de sport mais aussi du doute d’être un bon écrivain, du questionnement et du dépassement de soi. Cette relation entre les deux hommes m’a énormément touchée car l’auteur, Joël Dicker, parvient à en transcrire toute la beauté, sans jamais tomber dans le pathos. Cette amitié atteint son acmé lorsque Harry est accusé du meurtre d’une jeune fille, disparue depuis 33 ans. Marcus va alors tout faire pour innocenter son ami.

C’est aussi cette intrigue menée tambour battant qui m’a tant plu dans le livre. Il n’y a pas un seul temps mort. Le lecteur suit l’enquête menée par Marcus et découvre en même temps que celui-ci des secrets jusque là inavoués par Harry, à commencer par cette histoire d’amour complètement folle dont il ne se remettra jamais. Comme Marcus nous tâtonnons. Comme il en fait part un peu plus loin dans le roman: « comment mène-t-on une enquête? ». En effet, Marcus est écrivain, pas policier. C’est donc en reconstituant cette fameuse journée du 30 août, jour de la disparition de la jeune Nola Kellergan, et en imaginant ce qui aurait pu se passer qu’il va tenter d’éclaircir ce mystère. Les révélations vont bon train et je me suis fait baladée d’un bout à l’autre par l’auteur qui mène son intrigue d’une manière presque démoniaque. Parce qu’au-delà de l’intrigue, l’auteur mène une réflexion sur les pouvoirs du roman et de l’écriture. Qu’est-ce qui fait qu’une histoire est crédible et tient son lecteur en haleine? Comment bien écrire? Comment rencontrer le succès? Ces questions Marcus se les pose et les pose aussi au lecteur.

Enfin, j’ai adoré l’atmosphère créée par l’auteur. L’intrigue se déroule sur la côte Est des États-Unis. L’auteur décrit à la fois une Amérique pétrie de traditions mais aussi dominée par l’intelligentsia. La petite ville d’Aurora est la ville typique des USA telle qu’on se l’imagine: ses gentils petits parterres de fleurs, ses rues propres et entretenues, son unique diner mais aussi sa plage encore sauvage. Quand Harry débarque un beau jour, c’est l’effervescence: pensez-vous! Un grand écrivain qui vient vivre à Aurora. Il attire même toutes les convoitises du beau sexe. Harry habite dans ce havre de paix, à Goose Crove, une magnifique demeure au bord de l’océan d’où il peut nourrir les mouettes.  Sa vie se partage entre l’écriture, les longues promenades au bord de l’eau et sa visite quotidienne au Clark’s, le diner de la ville. Mais sous cette belle façade, chacun cache un secret inavouable qui sera bientôt mis au jour par Marcus… Joël Dicker a le don de montrer au lecteur que le beau vernis a tendance à se craqueler pour montrer la face la plus noire de l’humanité.

C’est donc un coup de cœur pour moi. Ce roman m’a tenue en haleine jusqu’au bout et ma lecture actuelle me paraît bien fade en comparaison du monde créé par Joël Dicker et du rythme endiablé auquel il m’a habitué pendant quelques jours…

Publicités

8 réflexions sur “La vérité sur l’Affaire Harry Québert de Joël Dicker

  1. J’ai du le lire en même temps que toi, courant février et tout pareil c’est un coup de coeur, imprévisible car je ne m’attendais pas du tout à être aussi emballée ! La fin est magistrale ! J’avoue avoir trouvé cependant quelques « facilités » dans l’histoire (qu’on laisse un auteur enquêter sur les plates bandes des policiers, y’a que dans les séries que ça se passent comme ça :))

  2. Pingback: Le Livre des Baltimore de Joël Dicker | Carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s