Le journal du Colonel Brandon d’Amanda Grange

  Le Journal du Colonel Brandon d’Amanda Grange,

  Publié aux éditions Milady,

  2013, 384 pages,

  Pour l’acheter: Le Journal du Colonel Brandon

 

 

 

 

 

 

James Brandon nous livre son désespoir : la femme qu’il aime, Eliza, est contrainte d’épouser son frère. Il s’engage alors dans l’armée et s’exile aux Indes pendant de longues années. De retour en Angleterre, il recueille la fille d’Eliza, devenue orpheline, et tombe sous le charme de l’impétueuse Miss Marianne Dashwood. Mais cette dernière lui préfère le beau Willoughby qui a déjà, par le passé, causé du tort au colonel Brandon…

 

Que de temps ce livre a passé dans ma PAL! J’ai eu le courage de le sortir et je ne suis pas déçue. Du même auteur et dans le même style, j’avais lu Le Journal de Monsieur Darcy. Cette fois-ci, il s’agit du journal du colonel Brandon, personnage de Raison et sentiments de Jane Austen.

L’intrigue débute alors que le colonel Brandon est fou amoureux d’une jeune fille, Eliza. Malheureusement, celle-ci est promise à son rustre de frère. Par dépit amoureux, il s’engage dans l’armée. Plusieurs années plus tard, il revient en Angleterre et s’occupe de sa pupille Eliza, la fille de la femme qu’il aimait et morte depuis (elle-même s’appelant Eliza). Il rencontre alors les sœurs Dashwood et tombe bien vite amoureux de Marianne…

Au début de ma lecture, je me suis demandée où l’auteur voulait nous emmener. En effet, James nous raconte sa vie: son amour pour Eliza puis son dépit et sa fuite en Inde, ses retrouvailles au fin fond d’une prison avec l’amour de sa vie et enfin l’adoption de sa pupille. Le tout est mené tambour battant, d’une manière très très romanesque! James Brandon apparaît comme un personnage bourré d’idéaux et extrêmement romantique.

C’est lorsqu’il rencontre les sœurs Dashwood que l’intrigue devient véritablement intéressante. En effet, très vite, il tombe amoureux de Marianne mais il a un concurrent de taille: Willoughby. Brandon va très vite découvrir qu’il s’agit d’un escroc, d’un séducteur qui aime séduire et délaisser ses amantes une fois lassé de leurs charmes. Tout va consister pour Brandon à tenter de confondre ce Willoughby. L’auteur en dresse d’ailleurs un portrait très noir, à charge. Willoughby incarne un être presque maléfique, un Dom Juan corrompu jusqu’à la moelle. Il m’a d’ailleurs fait énormément penser à Wickham dans Orgueil et Préjugés.

Quant au colonel Brandon, j’ai été étonnée de la manière dont l’auteur a traité ce personnage. En effet, dans le roman Raison et Sentiments, il apparaît comme un personnage discret presque sans importance or l’auteur parvient à lui donner une véritable existence. Elle réussit à imaginer ses pensées et ses actes avec un certain talent. Elle comble les interrogations du lecteur et nous en dit plus sur ce personnage énigmatique.

Quelques passages m’ont cependant chagrinée. En effet, le colonel Brandon apparaît quelques fois comme un personnage un peu mièvre, chose que je n’avais pas ressenti dans Le Journal de Mr Darcy. L’auteur s’éloigne parfois de l’image qu’il renvoie pour en faire un être romantique, limite « cucul la praline »!

Hormis cette tendance à voir la vie en rose, j’ai réellement apprécié cette lecture, pas la meilleure du genre selon moi mais elle a au moins le mérite d’éclairer le lecteur sur la personnalité du colonel Brandon.

Publicités

2 réflexions sur “Le journal du Colonel Brandon d’Amanda Grange

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s