Esprit d’Hiver de Laura Kasischke

   Esprit d’Hiver de Laura Kasischke,

   Éditions Le Livre de Poche,

   2014, 302 pages,

   Pour l’acheter: Esprit d’Hiver

 

 

 

 

 

 

Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d’angoisse inexplicable. Rien n’est plus comme avant. Le blizzards s’est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant…

Dans ce roman, Laura Kasischke aime semer le doute dans l’esprit de son lecteur mais aussi dans celui de ses personnages. Une des premières phrases du roman est d’ailleurs énigmatique, glaçante: « Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux. » C’est cette phrase unique qui va peser sur l’intrigue et l’atmosphère du roman. Cette « chose » qui les a suivis…

Le roman débute le jour de Noël. Holly et son mari Eric se sont réveillés tard, trop tard. Eric part en catastrophe rejoindre ses parents à l’aéroport. Au-dehors, la neige se met à tomber de plus en plus. Ce n’est plus une tempête mais un blizzard qui recouvre les routes, les maisons, les jardins. Les uns après les autres, les invités appellent Holly pour se décommander.

Holly est donc prisonnière de sa propre maison. Commence alors pour elle un huis-clos avec sa fille Tatiana. Cette dernière a seize ans. Elle a été adoptée en Sibérie, là-bas, loin en Russie. Le lecteur comprend sans mal que Tatiana et Holly ne s’entendent pas à merveille. C’est l’époque des rivalités entre une jeune fille qui devient femme et une mère qui constate que sa féminité est sur le déclin. Tour à tour, tout au long de cette journée, les deux femmes se jaugent, se disputent, se réconcilient pour à nouveau mieux s’écharper.

Holly devient la narratrice du roman. Elle nous fait part de ses doutes de mère, de femme. Elle a du mal à comprendre cette fille qui change sans cesse de tenue, qui passe d’un état euphorique à un état catatonique. Et puis, Holly se confie sur l’adoption de Tatiana, cette petite princesse aux cheveux noirs de jais, venue du froid, recueillie dans un orphelinat glauque, sombre, glacial. Holly a tout de suite aimé, adoré Tatiana, dès qu’elle l’a aperçue. Elle en est tombée amoureuse immédiatement. Les pages qui décrivent l’orphelinat sont glaçantes. Holly et Eric se rendent au cœur de la Sibérie. Les enfants sont laissés pour compte. Avec un peu de chance, ils seront adoptés par un couple d’Américains. Et puis, il y a cette porte de l’orphelinat qu’Holly n’aurait jamais due franchir. Les images restent encore gravées dans sa mémoire.

Et le doute s’installe au fur et à mesure de la progression du récit. Rien ne semble aller en cette matinée de Noël. D’abord, ce réveil tardif, puis cette neige qui ne cesse de tomber. Holly, ou ne serait-ce Tatiana, adopte un comportement étrange. Qui des deux devient folle dans ce huis-clos? Y-a-t-il vraiment folie? Certains détails le laissent penser. D’autres montrent qu’il s’agit d’une journée banale, comme les autres.

Au fil du récit, l’intrigue se fait plus fantastique. Le doute apparaît comme surgit la terrible vérité finale qui achève le récit en apothéose. Je ne m’en serais jamais doutée. L’auteur préserve jusqu’à la dernière page le suspens du roman. Alors le lecteur contemple avec effroi le roman qu’il vient d’achever…

Publicités

9 réflexions sur “Esprit d’Hiver de Laura Kasischke

  1. Ouh, je connaissais que de nom sans m’être trop renseignée sur ce titre et l’ambiance que tu décris a l’air vraiment fascinante, dans un sens assez angoissant bien sûr. Intrigant !

  2. J’ai lu ce roman d’hiver dernier, mais j’avais vite deviné la fin, sans doute parce que j’avais lu juste avant le gardien de phare de Camilla Lackberg qui reposait peu ou prou sur le même principe (pour le coup, je m’étais fait piéger!!!!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s