A comme Association, Tomes 1 et 2 d’Erik L’Homme et Pierre Bottero

   A comme Association, Tomes 1 et 2 d’Erik L’Homme et Pierre Bottero,

   Éditions Rageot,

   2010, 150 pages,

   Pour les acheter: A comme Association

 

 

 

 

 

 

Jasper vit à Paris, va au lycée et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Depuis peu, il fréquente aussi le 13, rue du Horla, l’adresse ultra secrète de l’Association. L’organisation a repéré chez lui des aptitudes certaines pour la magie et lui a proposé de devenir agent stagiaire. Armé d’une bombe lacrymogène au jus d’ail, Jasper est envoyé chez les vampires pour enquêter sur un trafic de drogue. Attention au retour du jet d’ail !

Elle s’appelle Ombe, est lycéenne à Paris et adore la moto. Elle a aussi l’incroyable pouvoir d’être incassable ou presque. C’est pourquoi L’Association l’a recrutée comme agent stagiaire.
Une stagiaire de choc, qui fait des débuts remarqués en explosant une bande de gobelins devant tous ses camarades de classe. Le problème ? La discrétion est une obligation absolue au sein de L’Association, comme le lui rappelle Walter, son directeur. Et à force de foncer tête baissée, Ombe l’incassable risque fort de comprendre ce que « ou presque » veut dire.

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas un mais deux romans que je vais chroniquer aujourd’hui. C’est grâce à Cécile Duquenne la talentueuse que j’ai découvert A comme Association. A force de m’en vanter les mérites, j’ai craqué pour les deux premiers tomes lors du salon du livre fantastique de Lambesc. Cécile m’a en effet préconisée de prendre les deux premiers tomes et de les lire à la suite. Elle a raison: les deux romans se complètent agréablement et il aurait été dommage de « couper » la lecture et l’intrigue.

A comme Association c’est d’abord l’association de deux grands écrivains: Erik L’Homme et le regretté Pierre Bottero. Lors d’un salon du livre, les deux hommes décident de s’associer pour écrire une saga. Chacun écrira un tome (la saga en comptera huit).

Ils décident aussi de prendre le thème des loups-garous, vampires et autres mais plutôt que de créer un monde fantasy de toutes pièces, ils préfèrent les faire évoluer dans notre société. Seul hic: leur présence doit rester secrète. C’est pourquoi l’Association veille à ce que ses agents camouflent la réalité, arrangent les petits incidents du quotidien et surveillent ces « anormaux » de tous poils.

L’association fait appel pour cela à des paranormaux autrement dit des êtres humains qui possèdent certains dons. Jasper et Ombre en font partie. Ils ne sont pour l’instant qu’agent stagiaire mais doivent quand même mener des missions à bien. Jasper est un magicien tandis qu’Ombe est incassable ou presque!

Le premier tome est consacré à Jasper. Il mêle magie et humour. En effet, Jasper est un adolescent maladroit mais doué. Habillé de noir, il n’a pas vraiment la classe et tente de concilier sa vie de magicien et sa vie de lycéen. Le tome 2 est consacré à Ombe: elle se fait passer pour une étudiante en anglais. En réalité, elle travaille pour l’association. Ombe a des capacités physiques étonnantes. En plus d’être belle à mourir, elle est incassable. Elle est capable de sauter de quatre étages sans une égratignure ou encore de se battre contre trois garçons à mains nues.

Dans le tome consacré à Jasper, j’ai adoré l’humour développé par Erik L’Homme. Il m’avait promis des jeux de mots à foison: j’ai été servie. Il y en a toutes les pages. Jasper est en outre un personnage attachant et malicieux. Il se débrouille seul dans la vie comme dans ses missions. Amoureux d’Ombe, il perd ses moyens dès qu’il l’aperçoit.

Dans le deuxième tome, j’ai moi aussi succombé au charme d’Ombe. La belle est une rebelle. Nulle en magie mais douée pour distribuer des coups de poings, c’est une fille qui ne se laisse pas faire. Son indépendance est parfois un peu agaçante. Elle aime casser les gens et ne se laisse pas dominer facilement. Sa carapace a pourtant tendance à se fissurer à la fin du tome.

Les intrigues mettent nos deux héros aux prises avec un vampire et un troll. Il y a beaucoup d’action. Seuls les moments où Jasper et Ombe exercent leur magie m’ont un peu ennuyée. Les fins des deux tomes se rejoignent puisqu’Ombe et Jasper semblent poursuivis par un mystérieux inconnu qui ne leur veut pas que du bien. De l’action assurée en perspective!

Les deux tomes s’enchaînent à merveille et on découvre la face cachée des personnages grâce au regard de Jasper dans le tome 1 puis d’Ombe dans le tome 2. C’est une manière intelligente et intéressante de croiser les points de vue.

Bref, c’est une série qui a tout bon et je n’hésiterai pas pour à poursuivre la saga!

Publicités

2 réflexions sur “A comme Association, Tomes 1 et 2 d’Erik L’Homme et Pierre Bottero

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s