Les Haut Conteurs, Tome 1: La voix des rois d’Olivier Peru et Patrick MC Spare

   Les Haut conteurs d’Olivier Peru et Patrick MC Spare,

   Éditions Pocket,

   2013, 336 pages,

   Pour l’acheter: Les Haut conteurs

 

 

 

 

1190, Tewkesburry, royaume d’Angleterre. A treize ans, Roland ne rêve que de voyages, de chevalerie et d’aventures. Seulement ses parents ont besoin de lui pour tenir l’auberge familiale. Il ne connait le monde que par les gens de passage, et son meilleur ami, l’ennui, semble bien décidé à lui gâcher son existence.

La venue d’un Haut-Conteur au village va tout changer. Le prestigieux chasseur d’histoires et d’énigmes enquête sur les mystères de la forêt de Dean et sur les goules qui s’y cachent. Il ne craint pas les croque-cadavres et s’enfonce seul dans les ténèbres, nuit après nuit… mais un matin, il ne revient pas.

L’histoire a-t-elle mangé celui qui aurait dû la raconter ? C’est ce que va tâcher de découvrir Roland… et peut-être deviendra-t-il lui-même Haut-Conteur ?

J’ai reçu ce roman pour mon anniversaire. Il me faisait de l’œil depuis un petit moment. Aussitôt reçu, aussitôt lu. Je ne regrette pas cette lecture qui est presque un coup de cœur, un sans faute. J’y ai tout aimé: l’intrigue, les personnages, l’ambiance et l’époque.

Le roman commence en 1190 avec le personnage de Roland. Il a treize ans et il est le fil du tavernier de Tewkesberry, petit village d’Angleterre. Son destin semble tout tracé puisqu’il reprendra la taverne de son père lorsqu’il en aura l’âge. Un soir, un haut-conteur disparaît. C’est l’émoi dans le village. En effet, les haut-conteurs sont une caste d’hommes et de femmes, reconnaissables à leur cape pourpre, qui parcourent l’Europe pour conter des histoires et résoudre des énigmes. Très appréciés, ils divertissent et sont dotés d’une voix magique qui capte l’attention du public. Quand l’un d’eux disparaît, tout le village court à sa recherche. C’est Roland qui le retrouvera agonisant. Avant de mourir, le haut-conteur surnommé le Flamboyant confie un secret au jeune homme et l’ordonne lui-même haut-conteur.

Voilà qui change la vie de Roland. En une nuit, il se retrouve haut-conteur, doté d’une mission hautement périlleuse. C’est Mathilde, une autre haut-conteuse, qui fera son apprentissage. La première tâche de Roland sera en effet de débusquer les assassins du Flamboyant. L’affaire s’avère ardue quand des goules et des vampires s’en mêlent…

Dans ce premier tome, nous suivons donc l’apprentissage de Roland qui passe d’une condition presque miséreuse à un statut privilégié et respecté. Le garçon est doué pour monter à cheval et pour résoudre les énigmes: deux qualités indispensables pour un haut-conteur. Aidé de Mathilde, il va devoir trouver les assassins du Flamboyant. L’auteur joue sur les peurs du personnage et du lecteur. Roland n’est qu’un gamin qui a encore peur du noir. Il devra surmonter ses craintes pour s’affirmer. Les cimetières abandonnés et les anciennes chapelles entretiennent l’angoisse. De nombreuses scènes se déroulent d’ailleurs la nuit, dans des lieux isolés, à la merci de tout. Chose nouvelle pour moi, les auteurs développent le mythe de la goule, parfois évoqué dans d’autres romans mais jamais vraiment travaillé. Il s’agit ici de sorte de zombie obéissant à un maître. Inoffensive lorsqu’elle est isolée, une goule s’avère être un ennemi redoutable quand elle chasse en meute même si elle préfère se repaître de chair putréfiée. J’ai apprécié ce parti pris des auteurs qui pour une fois explorent le mythe d’autres créatures monstrueuses et sortent des sentiers battus.

L’intrigue ne compte aucun temps mort et alterne entre les scènes de combat ou de fuite et les scènes dans lesquelles les personnages doivent se creuser les méninges afin de résoudre une énigme. On apprend, comme Roland, que les haut-conteurs n’ont pas seulement pour mission de raconter des histoires. En effet, ils ont un but: rassembler les pages d’un mystérieux livre, le livre des peurs. Voilà qui ajoute un peu plus de mystère au roman. On en apprend d’ailleurs beaucoup au sujet de ce livre lorsque Mathilde prend la parole et expose la vraie mission des hauts conteurs à Roland.

L’action est présente mais bien dosée. Comme je le disais un peu plus haut, les auteurs n’oublient pas que leur personnage principal n’est qu’un gamin de treize ans. Ce n’est pas un super héros mais un adolescent qui va apprendre à maîtriser ses peurs. J’ai beaucoup aimé cela dans le roman. Roland est un apprenti haut-conteur et il fait donc encore beaucoup d’erreur de débutant ce qui contribue d’ailleurs à amener de l’humour dans le roman.

Le roman propulse le lecteur dans un moyen-âge hanté par la peur du diable et des sorcières. Là encore, les auteurs ont su restituer avec justesse l’atmosphère d’un village médiéval. Les hommes ont plutôt la crainte de s’enfoncer dans la forêt passé la nuit tombée. Les loups ne sont jamais bien loin. L’atmosphère du roman devient parfois oppressante d’autant plus que l’intrigue reste cantonnée au village, sorte de huis-clos étouffant.

J’ai donc adoré cette dernière lecture de l’année 2014. Le personnage de Roland est attachant. Dans ce premier tome, il découvre au même rythme que le lecteur l’envers du métier de haut-conteur. L’ambiance médiéval, parfois noire, du roman permet de jouer sur les peurs du lecteur. Une fois tournée la dernière page, on n’a qu’une envie, lire la suite des aventures de Roland et en savoir plus sur ce mystérieux livre des peurs.

Publicités

5 réflexions sur “Les Haut Conteurs, Tome 1: La voix des rois d’Olivier Peru et Patrick MC Spare

  1. Pingback: Les Haut Conteurs, Tome 2: Roi vampire d’Olivier Peru et Patrick MC Spare | carolivre

  2. Pingback: Les Hauts-Conteurs, Tome 3: Cœur de lune de Patrick Mc Spare et Oliver Peru | Carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s