Manderley For Ever de Tatiana de Rosnay

Manderley For Ever de Tatiana de Rosnay,

   Publié aux éditions Albin Michel et Héloïse d’Ormesson,

   2015, 457 pages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«La nuit dernière, j’ai rêvé que je retournais à Manderley…» : la phrase qui ouvre le roman Rebecca a fait rêver des générations de lecteurs. Tout le monde connait L’Auberge de la Jamaïque, Rebecca ou Les Oiseaux d’Alfred Hitchcock, mais l’auteur des œuvres qui l’ont inspiré, Daphné du Maurier, est aujourd’hui tombé dans l’oubli.
Pourquoi Daphné du Maurier est-elle considérée comme un auteur de romans féminins, alors que ses histoires sont souvent noires et dérangeantes ? Que sait-on vraiment de son lien étroit avec la France, de ses liaisons longtemps tenues secrètes, des correspondances ténues que son œuvre entretient avec sa vie, et dans laquelle elle parle beaucoup de son histoire familiale ? Portrait d’un écrivain par un autre écrivain, Manderley décrit minutieusement une vie aussi mystérieuse que l’œuvre qu’elle sous-tend – toute de suspense psychologique –, et met en lumière l’amour fou de cette femme pour son manoir de Cornouailles.

 

Voilà déjà quelques années que je suis tombée sous le charme de la plume de Daphné du Maurier. C’est un peu par hasard que j’avais acheté Rebecca. J’avais dévoré ce roman énigmatique, terrifiant et tout en finesse. Encore une fois, c’est le hasard qui m’avait mis sur la route du Bouc-émissaire, le roman de Daphné que je préfère peut-être le plus tant la tension psychologique y est cruelle et palpable. Et puis les lectures se sont enchaînées sans jamais avoir eu (ou presque) de déceptions.

En fouinant sur Internet, j’avais cherché à me renseigner sur l’auteur. On y trouvait des banalités sur sa vie, rien de bien intéressant. Il existait pourtant des biographies et même une autobiographie de Daphné du Maurier, hélas! toutes en anglais et mon niveau pas terrible du tout m’empêchait de les lire. J’ai même pensé, à un moment donné, à me lancer moi-même dans la biographie de Daphné (pensée vite oubliée).

Bien heureusement, Tatiana de Rosnay a pris les devants et a eu la très bonne idée d’écrire sur la vie de Daphné du Maurier. Sa biographie se lit comme un roman et permet de dépoussiérer l’image de l’auteur. Complète et dense, Tatiana de Rosnay aborde bien des aspects de la vie de Daphné.

On y découvre une jeune fille élevée dans un milieu d’artistes aisé. La maison de son enfance (en photo dans le livre) est impressionnante. Daphné est une jolie fille qui fera tourner bien des têtes. Aussi surprenant que cela puisse paraître, elle aurait préféré être un garçon. Ce rêve de fille la poursuivra tout au long de sa vie que ce soit dans ses relations complexes avec les autres femmes ou même avec ses propres filles auxquelles elle préférera Christian, son fils unique.

On y découvre une femme qui est loin d’être une midinette. Elle apprend à conduire, porte pantalon et pull, fréquente des garçons, n’hésite pas à vivre seule sur la côte anglaise dans une maison glaciale pour écrire et être à son aise!

Tatiana de Rosnay nous offre une vision passionnée de Daphné pour qui l’écriture prime sur tout le reste et avant tout sur sa famille. Car Daphné est une femme libre qui ne veut pas sacrifier l’écriture aux autres. Son mariage n’y survivra d’ailleurs pas.

Il est étonnant aussi de constater le succès mondial qu’elle a obtenu à l’époque grâce à la publication de Rebecca. Des fans venaient même jusque chez elle pour lui demander des autographes! Daphné était connue partout. Toutes ses œuvres furent adaptées au cinéma. Il est drôle de penser qu’aujourd’hui elle garde juste une image d’auteur romantique avec sa seule œuvre Rebecca! Tatiana de Rosnay rétablit heureusement la vérité et montre au lecteur que Daphné n’avait rien d’une romantique ou d’une auteure fleur bleue. Ses œuvres traduisent la noirceur de l’âme, ses héros sont torturés comme elle l’a pu l’être elle-même.

Et puis il y a surtout sa passion pour le domaine de Menabilly qui deviendra sa source d’inspiration pour Manderley. C’est peut-être là sa plus grande passion, sa plus belle histoire d’amour. Daphné s’investit dans ce lieu mystérieux. Elle tombe amoureuse du paysage comme elle tomberait amoureuse d’un homme.

Tatiana de Rosnay restitue avec  justesse l’histoire de cette femme étonnante, fragile et complexe. Un grand merci pour cette superbe biographie qui illumine Daphné d’une nouvelle aura.

 

Publicités

9 réflexions sur “Manderley For Ever de Tatiana de Rosnay

  1. Je n’ai jamais lu de romans écrits par Daphné du Maurier mais sa biographie a l’air très intéressante. Qui sait, peut être me donnera t-elle envie de découvrir cette auteur …

  2. ça donne envie, le prendrais lors de ma prochaine visite dans ma librairie à Vannes… D’autant que j’ai lu et relu Rebecca… Last night I dreamt I went to Manderley again… 🙂

  3. J’ai été très déçue par cet ouvrage que je m’étais empressée d’acheter… Je trouve l’écriture et la forme trop banales pour parler du génie de Daphné ! Par contre, je suis d’accord avec toi, enfin un livre pour découvrir sa vie, et quelle vie ! Et puis, après cette lecture, on a envie de se replonger dans les romans de Daphné 🙂

  4. Pingback: Rebecca de Daphné du Maurier (nouvelle traduction) | Carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s