La forêt des damnés de Carrie Ryan

 

La Forêt des Damnés de Carrie Ryan,

Publié aux éditions France Loisirs,

2010, 512 pages.

 

 

 

 

 

 

Dans le monde de Marie, il y a des vérités simples.
Les Sœurs savent toujours le mieux.
Les Gardiens protègent et servent.
Les Damnés, revenus de la mort, ne renonceront jamais.
Et il faut se méfier de la clôture qui entoure le village.
La clôture qui les sépare de la Forêt des Damnés.
Mais lentement, les vérités de Marie s’effondrent et son monde est plongé dans le chaos.
Elle doit faire face à la vérité de la Forêt des Damnés.
Se pourrait-il qu’il y ait de la vie dans ce monde dévoré par la mort ?

C’est en regardant une vidéo de Margaud Liseuse que j’ai eu envie de me plonger dans ce roman de zombies. Je crois même que c’est une première pour moi car je n’ai pas souvenir d’une lecture évoquant ces morts revenus à la vie.

L’intrigue est assez basique. Mary habite dans un village entouré d’une forêt baptisée « la forêt de mains et de dents ». En effet, nul ne pénètre dans cet endroit peuplé de Damnés. Ces derniers sont des morts revenus à la vie, autrement dit des zombies. Pour protéger les habitants, le village est entourée d’un grillage de fils barbelés, contrôlé par une sorte de milice dont le frère de Mary fait partie. Le village est aussi contrôlé et administré par une congrégation religieuse de sœurs qui régentent la vie des habitants. La vie offre peu de choix dans ce monde chaotique. Il faut tenter de survivre: se marier puis faire des enfants pour perpétuer la race des vivants.

Quand la mère de Mary se fait infecter par un Damné, la jeune fille se retrouve orpheline. Son frère la rejette. Mary va alors entrer comme sœur dans la congrégation. Certaines choses la tracassent. Comment les Damnés sont-ils apparus? Pourquoi les sœurs sont-elles si mystérieuses? Et surtout, existe-t-il un autre endroit que le village? L’océan dont lui parlait sa mère n’est-il qu’une chimère?

Le roman nous plonge donc dans un monde dystopique, dans lequel seule la survie compte. J’ai beaucoup aimé cette ambiance et certains passages font vraiment peur. Comme Mary, je me suis beaucoup posé de questions sur la « naissance » des Damnés et j’ai aimé suivre l’enquête de l’héroïne. Au gré de ses aventures, on est amené à en savoir un peu plus et la vérité fait froid dans le dos.

L’auteur insiste au début sur l’histoire d’amour de son héroïne. C’est le seul point négatif du roman. Je n’y ai pas été sensible du tout et j’ai trouvé certains moments un peu « cucu ». Quand les choses s’accélèrent enfin, j’ai trouvé que l’auteur menait assez bien la cadence. On se doute un peu que les choses vont dégénérer dans le village. Mary va devenir l’héroïne d’un roman en mode « survival« . La description des aventures des héros est tout à fait crédible et plus on en apprend, plus l’histoire fait froid dans le dos. On en vient à se demander s’il est bien sage d’ouvrir un nouveau portail…

L’auteur évite aussi l’écueil du gore. Il est certain que les Damnés ne sont pas très beaux à voir, mais l’auteur réussit le pari de nous émouvoir parfois. La scène finale prend d’ailleurs aux tripes et reste très visuelle. On est aux côtés de Mary. La fin du roman m’a beaucoup plu car elle reste ouverte et permet d’imaginer toutes sortes d’hypothèse.

La Forêt des damnés reste une très bonne lecture. Seule l’histoire d’amour m’a ennuyée. J’ai, sinon, tourné les pages avec avidité, vivant les aventures de Mary avec passion et intérêt.

Publicités

8 réflexions sur “La forêt des damnés de Carrie Ryan

  1. J’avais beaucoup aimé pour l’ambiance très réussie, beaucoup moins pour l’héroine que j’avais trouvé énervante et comme pour l’histoire d’amour.
    Vas-tu lire le suivant ?

  2. J’ai également lu ce roman car Margaud en a parler dans sa vidéo. Et je l’ai vraiment adorer. J’hésitait a lire le deuxième tome, mais je l’ai quand même fait, et cela a été un coup de coeur ! Je pense que tu devrais essayer, l’histoire reste dans la même ambiance, mais les sentiments y sont beaucoup plus fort et l’histoire d’amour un peu moins « cucu » (celon mon point de vue) 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s