Techno Faerie de Sara Doke

 

 

Techno Faerie de Sara Doke,

Publié aux Moutons électriques,

2016, 370 pages.

 

 

 

 

Les fées existent, bien sûr, et elles sont de retour !
Les fées ont cessé de se cacher des hommes : elles sont revenues et bon an mal an l’univers de la Faerie s’est intégré à la société technologique. Depuis les premiers contacts d’enfants-fae avec la civilisation de l’automobile jusqu’aux premiers voyages spatiaux, ce livre conte l’histoire d’une évolution différente de notre monde.

Merci aux éditions Les Moutons électriques pour m’avoir fait confiance en m’envoyant cet ouvrage pour le moins déroutant! Merci également à ma partenaire de lecture Bazar de la littérature. En effet, c’est un livre que nous avons lu en lecture commune et ça c’était vraiment bien pour échanger sur nos impressions.

Techno Faerie est un ouvrage déroutant à plus d’un titre. Je ne parle pas ici de roman car, s’il en a l’apparence trompeuse, le livre ressemble plus à une réflexion, une étude sur le petit peuple des faes à travers des supports très variés.

L’ouvrage se découpe donc en dix chapitres dans lesquelles le lecteur croise la route de nombreuses faes et apprend à faire connaissance avec les différentes espèces. Là où l’auteur est originale c’est qu’elle invente une Histoire au peuple des faes. Longtemps cantonnées à vivre sous la Colline, les Faes se sont mêlées depuis aux hommes et l’auteur se propose de nous en narrer les rebondissements. En effet, dès le départ, ce n’est pas l’amour fou entre les Hommes et les faes. Ces dernières adorent leur jouer de mauvais tours, les pousser à bout; quant aux Hommes, ils gouvernent la planète par le fer et ça, nos pauvres petites créatures, elles n’aiment pas du tout. Et puis, un jour, les faes se sont manifestées aux hommes et un terrain d’entente a pu être trouvé.

Voilà pour l’intrigue générale. Dans le livre, l’Histoire des Faes est racontée sous diverses formes. Le début du récit fait davantage penser à un conte (de fée!) dans lequel un jeune garçon, élevé par des faes, tente de retrouver sa vraie famille. Le récit évolue et prend parfois l’apparence d’articles de journaux, nous livrant des faits plus bruts. L’auteur n’hésite pas non plus à se glisser du côté de la SF avec un voyage intergalactique grâce à un vaisseau spatial mêlant faes et hommes. L’auteur n’hésite pas non plus à entremêler des interviews, des morceaux de journal intime. Le tout donne naissance à quelque chose d’hybride. L’attention pendant la lecture doit être renforcée car les sauts dans le temps sont nombreux. Pourtant, en prenant du recul, on s’aperçoit d’une certaine cohérence. Les pièces du puzzle de se mettent en place peu à peu. Ce qui s’avérait au départ disparate, s’assemble et fait sens.

Sara Doke en profite aussi pour jouer avec la langue, sur tous les tons et tous les registres. Sa plume est teintée tantôt d’une douce mélancolie, tantôt d’une violence insoupçonnée mais c’est surtout l’humour et l’ironie qui l’emportent.

La seconde partie de l’ouvrage est une mini-encyclopédie composée de fiches portant sur les différents types de faes qu’elles soient domestiques, minérales ou aquatiques. Des illustrations viennent embellir les descriptions. Juste pour cette partie, l’ouvrage vaut le coup d’œil.

Si Techno Faerie est une œuvre déroutante, elle n’en est pas moins intéressante. Sara Doke fait preuve d’une très grande originalité en nous proposant un ouvrage qui sort des sentiers battus. Une découverte à faire!

 

La Chronique de Bazar de la littérature!

Publicités

5 réflexions sur “Techno Faerie de Sara Doke

  1. Pingback: Mes partenariats | Carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s