L’oiseau des neiges de Tracy Rees

 

L’Oiseau des neiges de Tracy Rees,

Publié aux éditions Presses de la Cité,

2016, 494 pages.

 

 

 

 

 

 

Janvier 1831. Aurelia Vennaway, huit ans, héritière d’une riche famille aristocratique du comté de Surrey, découvre lors d’une promenade dans les bois du domaine familial un nouveau-né bleu de froid, posé à même la neige. Malgré l’hostilité de ses parents, elle réussit à leur faire recueillir l’enfant, qu’elle baptise Amy Snow. A ses dix-huit ans, on découvre à Aurelia une maladie qui lui laisse peu de temps à vivre. Elle décide donc de partir en voyage quelques mois. Avant de mourir, elle laisse pour Amy une série de lettres qui vont l’aider à découvrir qui elle est et lui transmettre l’héritage qui lui revient. Amy s’embarque alors pour un périple aux quatre coins de l’Angleterre, avec, à chaque étape, une énigme à résoudre.

Je remercie encore une fois les éditions Presses de la Cité pour leur confiance. J’ai eu la chance de découvrir L’oiseau des neiges, une lecture qui m’a ravie et emportée.

L’intrigue se déroule dans l’Angleterre corsetée du XIXème siècle. Alors qu’elle fuit une énième après-midi ennuyeuse, Aurélia, huit ans, unique héritière de la noble famille des Vennaway, trouve une enfant dans la neige. Elle la sauve d’une mort certaine. Ses parents, Lord et Lady Vennaway, acceptent l’enfant à condition qu’elle ne croise jamais leur route. Ainsi, la petite fille baptisée Amy vit dans le manoir ancestral. Tour à tour gardée par la cuisinière, le jardinier ou les femmes de chambre, Amy vit une drôle d’enfance. Elle devient la compagne de jeux d’Aurélia. Mais un jour cette dernière succombe à son mal. Amy est chassée du manoir. C’est sans compter sur Aurélia qui lui a laissé en guise d’héritage une série de lettres qui conduiront Amy sur les pas de son amie.

Dans L’Oiseau des neiges, j’ai d’abord été embarquée par l’ambiance. L’intrigue se déroule au XIXème siècle, dans un manoir anglais. Amy va évoluer dans ce décor de rêves. Les Vennaway vont de thé en fêtes plus belles les unes que les autres. Appartenant à la haute noblesse, ils ont une haute opinion d’eux-mêmes et Amy leur renvoie l’image de ce que l’humanité a de plus bas. Cependant leur fille Aurélia, se fiche des convenances et n’écoutant que son cœur elle va protéger Amy et lui offrir une vraie chance de réussir dans la vie. Cette dernière a une place très particulière car elle vit à la fois comme une domestique et comme une « Dame ». Sa place n’est pas évidente mais intéressante. J’ai vraiment aimé l’ambivalence de ce personnage qui ne sait pas qui elle est et qui lutte à chaque instant pour trouver sa place.

J’ai ensuite bien sûr aimé l’intrigue développée par l’auteur. Rapidement Aurélia va succomber à un mal mystérieux. En guise d’héritage, elle a créé pour Amy une sorte de chasse au trésor. Grâce à une première lettre, Amy va se lancer sur les traces d’Aurélia d’abord à Londres puis à Twickenham. Amy, confidente et meilleure amie d’Aurélia, va vite s’apercevoir que celle-ci lui cachait un lourd secret. Même si je me suis un peu doutée de ce secret, j’ai quand même apprécié ce principe d’énigmes qui vont, d’une part ouvrir Amy sur le monde et qui d’autre part,  vont lui permettre de prendre son envol loin de cette famille Vennaway mortifère.

J’ai enfin apprécié le côté historique du roman. L’auteur a fait de sérieuses recherches. Amy est constamment en proie au doute, la faute à son éducation corsetée. On sent que les femmes sont à une charnière de leur histoire. Certaines rêvent d’émancipation et réalisent leur souhait en faisant fi des conventions tandis que d’autres se contentent d’obéir encore à une autorité patriarcale désuète. Amy est confrontée à ce choix: elle choque car elle se promène sans chaperon dans les rues de Londres; elle se mêle au petit peuple et met sa vie en danger faute d’avoir été mise en garde. L’auteur donne vraiment dans le détail et nous fait sentir le poids de l’éducation qui pèse sur Amy.

L’Oiseau des neiges est un roman initiatique ambitieux qui m’a enchantée. Grâce à Amy, vous parcourrez une partie de l’Angleterre sur les traces d’Aurélia Vennaway et de son secret. Un roman idéal pour cet hiver!

Publicités

Une réflexion sur “L’oiseau des neiges de Tracy Rees

  1. Pingback: Mes partenariats | Carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s