Les Veilleurs, Tome 1: Enfant du chaos de Eva Simonin

 

 

Les Veilleurs, Tome 1: Enfant du chaos de Eva Simonin,

Publié aux éditions Les Moutons électriques,

2017, 331 pages.

 

 

 

Depuis la mort du dieu de l’Équilibre, le chaos ne cesse d’augmenter.
À Okkia, il engendre des spectres, êtres monstrueux qui se nourrissent des humains. Les pompiers régulent la menace de leur mieux, mais ils arrivent trop tard pour sauver la famille d’Anielle. Unique rescapée, la jeune femme décide de rejoindre leur rang pour lutter à son tour contre incendies, tempêtes surnaturelles et créatures dangereuses.
Mais ses origines pèsent lourd sur ses épaules et compromettent sa place parmi les pompiers. Son existence n’est-elle qu’une nouvelle manifestation du chaos ? Anielle n’aura de pire ennemi que sa propre nature, convoitée par certains, redoutée par d’autres.

Encore merci aux éditions Des Moutons électriques de m’avoir gâtée en m’envoyant en avant première ce roman. Comme d’habitude, je loue le réel travail d’édition réalisé par l’équipe. La couverture est sublime et il faut regarder minutieusement les petits détails qui la composent.

Eva Simonin nous plonge dans un premier tome ambitieux qui pose pas mal de bases pour une future histoire plus dense même si celle-ci l’est déjà. Elle nous décrit ici un monde pétri de magie et de superstitions. Pas facile de tout suivre au départ car l’auteur nous plonge au cœur d’un univers complexe. Ici, pas de narrateur ou de personnage pour nous expliquer comment fonctionne ce monde: c’est au lecteur de saisir les informations au fur et à mesure de l’intrigue. En tout cas, l’auteur nous plonge dans une des sphères qui composent le monde: il s’agit d’Okkia. Les sphères ont leur propre singularité, leurs propre peuple et coutumes. Pour communiquer entre les sphères, les veilleurs ont la charge d’équilibrer les forces cosmiques d’une sorte de portail. Or, depuis quelques temps, tout voyage est impossible. C’est le chaos qui règne en maître provoquant des tempêtes arcaniques dévastatrices mais surtout produisant des spectres, comprenez des monstres qui dévorent les humains.

C’est dans ce contexte que va débarquer Anielle. Toute sa famille a été décimée par un spectre. Elle est la seule rescapée. Elle décide alors de s’engager auprès des pompiers dont la mission est de lutter contre ces fameuses bestioles. Le nom du personnage m’a fait tilter car Anielle évoque bien sûr un animal doux et docile. Si je n’ai pas été vraiment émue par ce personnage, j’ai tout de même apprécié sa complexité. Si Anielle apparaît bien douce au départ, son personnage va évoluer au fil de l’intrigue et prendre une direction à laquelle je ne m’attendais pas du tout. Bon point de ce côté-là puisque l’auteur a de la ressource et sort des clichés habituels.

Les autres personnages m’ont en revanche paru un peu plus stéréotypés à commencer par la princesse Maranée que j’ai trouvée plutôt prévisible. Coléreuse, égoïste et avide de pouvoir, je l’imaginais un peu comme la méchante belle-mère dans Blanche-Neige. Allez savoir pourquoi. Les autres personnages sont plus anecdotiques même si on sent que certains vont prendre une place prépondérante dans le tome suivant à commencer par Yone et Eryann.

L’intrigue est plutôt bien menée. On suit l’évolution d’Anielle au sein de sa brigade. En parallèle, Okkia est menacée par un coup d’État emmené par la princesse Maranée qui profite du chaos pour assouvir sa soif de pouvoir. Je ne me suis pas du tout ennuyée en tout cas même si le début du roman met un peu de temps à se mettre en place. Seule bémol à ma lecture: les tournures négatives qui ne sont pas respectées. Alors j’ai bien compris qu’il s’agissait de marquer la frontière entre nobles et gens du peuple mais n’empêche, ça m’a un eu chagrinée

Avec ce premier tome, Eva Simonin nous entraîne dans un monde complexe. Elle parvient à surprendre son lecteur avec une héroïne qui sort des sentiers battus. La fin du roman promet un deuxième tome intéressant et prenant.

Publicités

2 réflexions sur “Les Veilleurs, Tome 1: Enfant du chaos de Eva Simonin

  1. Pingback: Mes partenariats | Carolivre

  2. Pingback: Concours Naos - Les pipelettes en parlent...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s