Dead Zone de Stephen King

 

Dead Zone de Stephen King,

Publié aux éditions Le Livre de Poche,

501 pages, 2006.

 

 

 

John Smith, comme son nom l’indique, est un type banal. Jusqu’à ce qu’un accident de voiture le plonge dans un coma profond. Quand il revient enfin à lui, il est en apparence le même. Mais il a ramené quelque chose de la zone morte où il gisait pendant tant de mois ; un don de prémonition qui le mettra vite devant un terrible dilemme. Pour préserver le monde d’un mal inéluctable, devra-t-il tuer l’homme en passe de devenir le prochain président des États-Unis ?

C’est pour mon book club que j’ai lu ce roman de Stephen King. D’abord sceptique à la lecture de la quatrième de couverture, j’ai plongé tête la première dans Dead Zone pour ne plus relever le nez de ma lecture.

On peut affirmer une chose: Stephen King s’y connaît pour raconter des histoires. Le bougre s’y prend tellement bien que la vie d’un hamster dans une cage pourrait devenir passionnante. C’est surtout en cela, je crois, que King est un maître! Avec Dead Zone, ça n’a pas loupé. Dès les premières pages du roman, j’ai été happée par l’intrigue, les personnages et l’atmosphère.

Tout commence avec Johnny. Alors qu’il est encore gosse, il fait une chute en patins à glace. Pendant quelques minutes, il perd connaissance. Après cet accident, Johnny va commencer à percevoir les choses différemment. Il a des « intuitions« , il pressent certaines choses. Quelques années plus tard, alors qu’il est à la fête foraine avec Sarah, sa petite amie, il joue à un jeu de hasard et rafle la mise. Ce sont des petits trucs comme ceux-là qui font dire que Johnny est un peu différent des autres.

Alors qu’il rentre chez lui en taxi, Johnny est victime d’un très grave accident. Après 4 ans et demi de coma, il se réveille. Son don de « prémonition » s’est développé. En touchant les gens ou les objets, Johnny voit l’avenir ou le passé. De miraculé, il devient bientôt bête de foire…

A partir de pas grand chose, Stephen King réussit le coup de maître de bâtir une intrigue géniale et haletante. On suit donc Johnny qui va découvrir son don et l’exploiter quelques fois. Mais là où l’auteur est génial, c’est qu’il ne met pas le don magique de Johnny au centre du récit. Passez votre chemin si vous recherchez du fantastique pur et dur. Certes, Johnny possède des facultés extraordinaires mais l’auteur cherche avant tout à raconter la reconstruction physique et morale de cet homme qui a perdu beaucoup de choses à cause de son accident. Dans l’Amérique des années 70, Johnny est d’ailleurs perçu plutôt comme un envoyé du diable, une erreur de la nature. Fanatiques de tous bords lui adressent des lettres malveillantes, pleines de menace. Johnny n’aspire qu’à une seule chose: retrouver sa vie d’autrefois.

Parallèlement, Stephen King met en scène un homme politique, Greg Stillson, prêt à tout pour arriver au pouvoir. C’est un magouilleur de première qui n’hésite pas à employer la force pour arriver à ses fins comme embaucher des hell’s angels comme gardes du corps. Avec un discours démagogique, il sort des sentiers battus et plaît à la foule. Ce personnage n’est pas sans rappeler Donald Trump et étrangement, de manière prémonitoire, Stephen King met en scène un homme politique qui lui ressemble énormément! King nous plonge dans l’Amérique profonde et permet à ses deux intrigues de se rejoindre dans un dénouement explosif.

Dead Zone est un très bon roman efficace et haletant qui vous tiendra éveillé longtemps! Stephen King a vraiment le talent de nous plonger au cœur du mystère à travers la vie de Johnny, tristement célèbre pour un don qu’il n’a pas désiré.

Publicités

2 réflexions sur “Dead Zone de Stephen King

  1. J’ai également beaucoup aimé ce roman! On est de suite intrigué par le « don » de John et on vit avec lui toutes les questions qu’il se pose par rapport à lui, ce qu’il doit faire. On ne peut pas s’empêcher de penser ce qu’on aurait fait à sa place … Par contre j’ai trouvé dommage que le résumé en dévoilait autant …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s