Jeux de miroirs de E.O Chirovici

 

 

 

Jeux de miroirs de E.O Chirovici,

Publié aux éditions Les Escales,

2017, 315 pages.

 

 

 

Un agent littéraire, Peter Katz, reçoit un manuscrit intitulé Jeux de miroirs qui l’intrigue immédiatement. En effet, l’un des personnages n’est autre que le professeur Wieder, ponte de la psychologie cognitive, brutalement assassiné à la fi n des années quatre-vingt et dont le meurtre ne fut jamais élucidé. Se pourrait-il que ce roman contienne des révélations sur cette affaire qui avait tenu en haleine les États-Unis ? Persuadé d’avoir entre les mains un futur best-seller qui dévoilera enfin la clef de l’intrigue, l’agent tente d’en savoir plus. Mais l’auteur du manuscrit est décédé et le texte inachevé. Qu’à cela ne tienne, Katz embauche un journaliste d’investigation pour écrire la suite du livre. Mais, de souvenirs en faux-semblants, celui-ci va se retrouver pris au piège d’un maelström de fausses pistes.

Coup de cœur assumé pour ce roman, déjà best-seller, qui m’a littéralement enthousiasmée et que j’ai dévoré en trois jours. E.O Chirovici a le don pour balader son lecteur et pour le tenir en haleine. Si vous avez aimé les romans de Joël Dicker, vous serez sûrement séduit par celui-ci.

A travers trois parties bien distinctes, l’auteur met en lumière l’assassinat jamais élucidé d’un professeur d’université et la disparition d’un mystérieux manuscrit qui pourrait bien être la clé de voûte du roman. La première partie de l’histoire met en scène Peter Katz. Il est agent littéraire et reçoit un jour les 50 premières pages d’un manuscrit. L’auteur de ce texte inachevé, Richard Flynn, y aurait raconté dans quelles circonstances le professeur Wieder, éminent psychologue, aurait été assassiné dans les années 70. La première partie du livre nous donne donc à lire ce fameux manuscrit vérité. Peter Katz, emballé par sa lecture (tout comme le lecteur en chair et en os) cherche à en savoir plus. Il contacte donc l’auteur mais celui-ci est décédé. Peter va donc engagé un journaliste free-lance afin qu’il retrouve la fin du manuscrit.

La deuxième partie met alors en scène John Keller. Il est journaliste. Peter lui a demandé de mettre la main sur le reste du manuscrit. S’il ne parvient pas à le retrouver, il aura alors la tâche d’enquêter et de reconstituer les faits tels qu’ils se sont déroulés lors de la mort du professeur Wieder. La troisième partie du roman met enfin en scène un flic à la retraite qui reprend lui aussi l’enquête afin d’en savoir plus sur la mort de Wieder.

Les trois parties s’imbriquent les unes dans les autres et adoptent toutes un point de vue différent. Tandis que Peter Katz se contente de lire le manuscrit de Richard Flynn; John et le policier vont enquêter pour savoir si ce que raconte Flynn est vrai. Comme le titre du roman l’indique, il s’agit d’un jeu de miroirs entre les différentes versions de l’histoire. Un même événement est démultiplié pour montrer de quelle manière il a pu être vécu selon la personne concernée. L’auteur nous entraîne au cœur d’une histoire haletante. Même si l’intrigue reste conventionnelle, j’ai trouvé l’enquête passionnante. Finalement, ce n’est pas tant l’identité du coupable qui importe ici. L’auteur joue plutôt sur les effets de la mémoire, le problème du souvenir et de la subjectivité. La question de la déformation des événements passés tient ici une place prépondérante et j’ai beaucoup aimé la façon qu’avait l’auteur de traiter ce problème.

Jeux de miroirs est définitivement une lecture coup de cœur. Ce roman m’a tenu en haleine et l’auteur maîtrise parfaitement sa narration. L’enchaînement des points de vue m’a beaucoup plu et permet une réflexion intéressante sur les pouvoirs de la mémoire.

Publicités

5 réflexions sur “Jeux de miroirs de E.O Chirovici

    • J’ai vraiment adoré. Certains lecteurs ont trouvé l’intrigue trop convenue. Moi c’est surtout l’alternance des points de vue qui m’a plu car le dénouement n’est pas ouf. Donc à lire surtout pour la construction!

  1. Les Échanges est définitivement une maison d’édition qui propose de forts jolies lectures. Tu ajoutes un livre à la WL, mais ça ne m’étonne même pas vu la maison d’édition…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s