La Passe-miroir, Tome 2: Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

 

 

La Passe-miroir, Tome 2: Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos,

Publié aux éditions Gallimard jeunesse,

550 pages, 2015.

 

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Le premier tome de La Passe-miroir m’avait plu mais ça n’avait pas été un coup de cœur pour et j’en avais été presque déçue. Certes, l’univers était sympathique et atypique mais l’intrigue globale ne m’avait pas accrochée. Avec ce tome 2, je suis assez étonnée. J’ai adoré et dévoré ce pavé de 550 pages et j’ai enfin compris pourquoi les lecteurs et lectrices de tous poils encensaient le style de Christelle Dabos.

On retrouve notre maladroite Ophélie promue conteuse, par Farouk, l’esprit de famille sur le Pôle. Le personnage enchaîne sans cesse les maladresses, ce qui la rend finalement très humaine. Les relations avec son fiancé Thorn sont assez tendues. Bref, rien ne semble avoir changé depuis le premier tome sauf qu’Ophélie prend plus de consistance et commence à s’affirmer. Enfin, elle étonne son entourage en prenant parfois position contre l’avis général. Alors non, Ophélie ne se transforme pas en héroïne badass du jour au lendemain mais elle prend plus d’épaisseur dans ce tome 2. Avec cohérence, l’auteur fait évoluer son personnage dans le bon sens, à son rythme et c’est ce que j’ai le plus apprécié dans ce roman. Finalement, on peut dire qu’Ophélie passe du statut de jeune fille à celui de femme.

L’intrigue n’a été pour moi que secondaire une fois de plus mais peu importe. Je n’ai pas trouvé cela dérangeant car l’intrigue est au service du personnage et non l’inverse. C’est l’occasion pour l’auteur de nous décrire en détails les univers qu’elle a imaginés. C’est pour moi un des intérêts principaux du roman. Tout est dans le détail en effet et c’est un peu un univers à la Harry Potter que j’ai pu retrouver ici. Les personnages, les pouvoirs, les objets, tout est prétexte à développer un monde fantastique et bien pensé. Les descriptions sont riches et montrent l’imagination débordante de l’auteur!

Ce tome 2 est un coup de cœur pour moi et je l’ai largement préféré au premier. Le personnage d’Ophélie s’affirme complètement et l’auteur plonge son lecteur dans un univers détaillé et très intéressant. Le tome 3 ne devrait pas faire long feu….

Publicités

7 réflexions sur “La Passe-miroir, Tome 2: Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

  1. Je suis totalement d’accord avec toi, de mon côté ce deuxième tome a également été un gros coup de cœur !
    Franchement la passe-miroir est une saga de dingue je trouve, et puis Thorn et Ophélie sont des personnages tellement attachants et atypiques ! 😮

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s