Elvira Time, Saison 1: Dead Time de Mathieu Guibé

 

 

 

Elvira Time, Saison 1: Dead Time de Mathieu Guibé,

Publié aux éditions du Chat noir,

2014, 193 pages.

 

L’existence des vampires n’est plus un secret pour personne. Alors que le tout Hollywood les décrit comme les amants du siècle, notre bon vieux gouvernement des États-Unis a tranché. Chaque rejeton aux dents longues se verra proposer un choix : se référencer auprès des autorités et survivre comme un animal en cage ou rester libre et se faire traquer par des chasseurs de primes rémunérés par l’état. Perso, je préfère la deuxième solution. C’est beaucoup plus lucratif pour mes finances depuis que j’ai hérité de l’entreprise familiale. Le problème, c’est qu’à 17 ans, je suis encore enchainée au lycée et je dois concilier cours de math et exécutions sommaires. D’aucuns diront que j’ai la fâcheuse tendance à ramener plus de boulot au bahut que je ne rapporte de devoirs à la maison. C’est pas faux.

J’ai découvert Mathieu Guibé avec son roman  vampirique Even dead Things feel your love. Ici, l’auteur renoue avec ses sacros-saint vampires mais dans un tout autre genre. Genre barré.

Rencontré lors du salon du livre de Paris, c’est toujours un plaisir de discuter avec cet auteur et éditeur de talent. Il m’a donc mise en garde. Elvira Time est un roman à prendre au millième degré. En effet, Mathieu Guibé y rend hommage à de séries phares comme Buffy contre les vampires ou encore The BigBang theory. Il met en scène Elvira, une ado de 17 ans, qui a repris le job de son père: chasseuse de vampires avec pieux et compagnie. Elle évolue dans un lycée américain où les stéréotypes qui nous ont fait rêver dans les séries sont bien là: le boutonneux timide, le sportif débile ou encore l’ingénue sexy.

Alors non, il ne faut pas prendre Elvira Time au premier degré sous peine de trouver l’intrigue trop convenue et simple. Il faut lire ce livre pour renouer avec ses souvenirs de teenager accro à M6 et à sa trilogie du samedi. Mathieu Guibé y ajoute une touche d’humour avec des dialogues ciselés et des répliques qui fusent. Elvira, seule au départ, va se constituer une bande de coéquipiers un peu bras cassés sur les bords mais parfois utiles. J’ai adoré Ludwig, lointain cousin de Sheldon. J’ai adoré son côté premier de la classe et ses répliques qui tombent souvent à côté de la plaque.

L’intrigue va vite, peut-être trop même mais il ne faut pas oublier qu’Elvira Time a été pensé comme une vraie série télé. Elvira est la digne descendante de Buffy avec un côté plus dark, parfois effrayant qui donne un autre ton au roman.

Elvira Time est donc une belle découverte pour moi. J’ai aimé les clins d’œil de l’auteur aux univers geek et sériesques. La Saison 2 est d’ores et déjà dans ma wishlist.

Publicités

Une réflexion sur “Elvira Time, Saison 1: Dead Time de Mathieu Guibé

  1. Pingback: Bilan du mois d’avril 2018 | Carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s