Avalon, Tome 1: Les reines de Brocéliande

 

 

 

Avalon, Tome 1: Les reines de Brocéliande d’Abel D’Halluin,

Publié aux éditions Bergame,

2017, 638 pages.

 

Royaume des deux Bretagne, Ve siècle. Le pays est partagé en deux, entre christianisme et culte aux dieux celtes. Les douze ordres magiques d’Avalon, conscients de leur lente extinction, se réunissent devant les reines de Brocéliande, les fées Morgause et Viviane. Rassemblant les trésors de chaque ordre, celles-ci constatent la disparition de celui des Magiciens. Kéridwenn, la dernière enchanteresse, reçoit alors la mission de retrouver l’objet précieux, afin de rétablir la prophétie, mais son alliance secrète avec le roi Constant, premier roi chrétien, l’empêche de mener à bien sa tâche ; c’est son fils Taliésin qui en sera investi…

Merci aux éditions Bergame de m’avoir laissé choisir un titre de leur catalogue. J’ai toujours aimé les romans concernant la matière dite de Bretagne c’est donc tout naturellement que j’ai voulu découvrir le premier tome d’Avalon. La couverture du livre est d’abord superbe! C’est ensuite un beau bébé de 638 pages que j’ai eu entre les mains un petit moment! Mais quelle lecture! Cela valait vraiment le coup.

L’auteur, Abel D’Halluin, choisit de nous raconter les fées, Brocéliande, les batailles et les rois du point de vue de Taliésin, barde et magicien. Depuis ses débuts, alors qu’il n’est encore qu’un enfant, à la chute d’Uther Pendragon, il nous conte sa vie et à travers elle sa rencontre avec des personnages entrés dans l’Histoire: Merlin, Morgause, Viviane, Ygerne, Gauvain, …

L’intrigue prend tout son temps. L’auteur développe avec minutie la vie du barde. On le connaît alors qu’il n’est qu’un gamin et qu’il apprivoise sa magie. Rejeté par sa mère, Taliésin va se construire presque seul, au milieu des bois, à l’écoute de la nature et des éléments naturels. Puis on le suit devenu adulte et barde dévoué à Ygerne et au prince Gorlois. On suit ses aventures en Brocéliande et en Bretagne auprès d’Uther Pendragon afin de repousser les envahisseurs saxons.

Comme je l’ai dit plus haut, c’est extrêmement détaillé. On rencontre au fur et à mesure de l’histoire, tous les personnages bien connus de la matière de Bretagne. Il y a d’abord les chevaliers: Gorlois, Uther Pendragon, Yvain mais surtout Gauvain. Puis il y a les fées: Morgause et Viviane sans oublier Merlin, le magicien le plus mythique de la littérature.

Ce que j’ai le plus aimé dans ce roman c’est que l’auteur nous fait connaître certains personnages emblématiques depuis leur naissance. Ainsi, j’ai redécouvert les origines de Morgane mais aussi celles de Merlin. J’avais oublié leur conception étrange. Il remonte à leur naissance et j’ai beaucoup aimé voir leur évolution au fil des années.

Aucun personnage n’est blanc ou noir. Ils sont très nuancés. J’ai aimé ce parti pris. Ainsi, Merlin lutte sans cesse contre sa part démoniaque. Morgane apparaît bien sombre dès le départ. Les fées sont loin d’être idéalisées. On est bien loin des clichés véhiculés par les nombreux contes. Abel D’Halluin revient aux origines de la légende et on sent que son histoire est empreinte du mythe arthurien. On sent que l’auteur a mené un travail de fond et qu’il connaît son sujet.

Le lecteur se balade ainsi entre Brocéliande et Tintagel. Ces noms mythiques résonnent tout au long de la lecture et font voyager dans ce monde légendaire et merveilleux où le promeneur peut croiser à tout moment un troll ou une fée.

Au-delà d’un récit mythique, Avalon met en lumière la condition de l’homme qui se débat pour construire un monde meilleur tout en luttant contre ses démons intérieurs à l’image d’Uther qui provoque sa propre chute ne sachant choisir entre son cœur et sa raison ou encore Merlin, qui par loyauté envers son amour perdu, trahit son ordre. La violence, le sexe, sont aussi de la partie et apportent une dimension plus sombre au roman.

Épopée mythique et fantastique, Avalon ravira les adeptes de la matière de Bretagne. Ce récit merveilleux, de longue haleine, fera voyager le lecteur aux côtés de Taliésin, le barde magicien. Une plongée aux origines de la magie…

Publicités

6 réflexions sur “Avalon, Tome 1: Les reines de Brocéliande

  1. J’ai littéralement la bave aux lèvres… tu m’as trop donné envie de lire ce livre, alors merci beaucoup! (je suis toujours à l’affût de nouvelles histoires sur la légende arthurienne)…

  2. Pingback: # 1 – La Gazette de Coruscant | ReadLookHear

  3. Pingback: Bilan Lecture Juillet 2018 | Carolivre

  4. Pingback: Bilan Lectures Juillet 2018 | Carolivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s