Le Vieux qui voulait sauver le monde de Jonas Jonasson

 

 

Le vieux qui voulait sauver le monde de Jonas Jonasson,

Publié aux éditions Presses de la Cité,

2018, 495 pages.

 

 

 

Tout commence au large de Bali, avec une montgolfière et quatre bouteilles de champagne. Aux côtés de Julius, son partenaire dans le crime, Allan Karlsson s’apprête à fêter son cent unième anniversaire quand… patatras ! Le ballon s’échoue en pleine mer. Voici nos deux naufragés recueillis à bord d’un vraquier nord-coréen. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, il se trouve que l’embarcation, dépêchée par Kim Jong-un, transporte clandestinement de l’uranium enrichi. Ni une ni deux, Allan se fait passer pour un spécialiste de la recherche atomique, parvient à leurrer le dictateur et s’enfuit avec une mallette au contenu explosif… un néonazi suédois à ses trousses. De Manhattan à un campement kenyan en passant par la savane de Tanzanie et l’aéroport de Copenhague, Allan et son comparse se retrouvent au cœur d’une crise diplomatique complexe, croisant sur leur route Angela Merkel, Donald Trump ou la ministre suédoise des Affaires étrangères, se liant d’amitié avec un escroc indien au nom imprononçable, un guerrier massaï, une entrepreneuse médium engagée sur le marché du cercueil personnalisé et une espionne passionnée par la culture de l’asperge.

Le vieux qui voulait sauver le monde est le roman idéal pour les vacances. Sans prise de tête, très drôle, il vous offrira un moment de lecture détente. alors, je rassure tout le monde. Je n’ai pas lu le premier roman consacré aux aventures d’Allan notre centenaire  dans Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire. Aucun problème pour lire ce nouveau livre donc car nous retrouvons Allan dans de nouvelles aventures. Même s’il y a certaines allusions au tome précédent, on comprend tout.

Si vous avez lu la quatrième de couverture, sachez qu’elle vous en dit beaucoup sur l’intrigue. Pour ma part, je ne l’avais pas lue et c’est avec surprise que j’ai découvert les aventures de ce vieux hors du commun qui va parcourir Bali puis la Corée du Nord pour finir par rencontrer le président des États-Unis, la chancelière allemande et la ministre de l’intérieur suédoise! Ce qui est sûr c’est que l’on ne s’ennuie à aucun moment avec Allan.

Ce type a le chic pour se fourrer dans les situations les plus extrêmes et pour s’en sortir toujours. Il a un côté « Y-a-t-il un flic pour sauver le monde », vous savez ce policier complètement nul qui s’y prend comme un manche mais pour lequel tout se termine toujours bien. Il faut dire qu’à cent un an, Allan en a vu des choses et son expérience vient souvent à sa rescousse! Certaines situations sont très cocasses comme lorsqu’il se retrouve face à Donald Trump. On excuse beaucoup de choses à Allan à cause de son grand âge! Le bonhomme n’a pas sa langue dans sa poche et face aux président des États-Unis, il n’hésite pas à user de sa franchise! De situation cocasse en situation cocasse, Allan est un personnage qui retombe toujours sur ses pattes. Le roman a un côté grand-guignolesque qui n’est pas pour me déplaire. Il y a des gags à la pelle et même si c’est parfois exagéré, on rit beaucoup.

Derrière l’humour de l’auteur et l’univers grotesque du personnage, se cache pourtant une analyse assez fine de la situation politique mondiale. Au détour d’une remarque, d’un fait a priori anodin, Jonas Jonasson donne un aperçu assez criant de vérité de la situation européenne. Certaines remarques ironiques sur la situation des réfugiés sont très pertinentes et montrent que le crime profite à de nombreuses nations. Les dirigeants politiques sont caricaturés mais c’est tellement drôle et bien fait qu’on en redemande. J’ai parfois ri aux éclats à la lecture des rencontres d’Allan avec les grands de ce monde.

Le vieux qui voulait sauver le monde est un roman drôle et cocasse qui sous ses airs légers pointe du doigt les dérives de la politique mondiale, égratignant au passage de nombreux dirigeants pour le plus grand plaisir du lecteur.

Publicités

6 réflexions sur “Le Vieux qui voulait sauver le monde de Jonas Jonasson

  1. Pingback: Bilan lectures octobre 2018 | Carolivre

  2. Pingback: Le vieux qui voulait sauver le monde – Jonas Jonasson – Le Parfum des Mots – Blog littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s