Mortel Virus de Gérard Neyret

Mortel Virus de Gérard Neyret,

Publié aux éditions Librinova,

2021, 232 pages.

  1. La Cour Pénale Internationale est alertée par la publication d’une étrange vidéo sur les réseaux sociaux. Une généticienne franco-coréenne y affirme que la pandémie n’est pas le fruit d’une catastrophe écologique, mais le résultat de la main de l’homme. Les mots « crime contre l’humanité » sont prononcés ; de quoi provoquer un séisme planétaire. Mais alors que la CPI s’empare de l’affaire, la vidéo est supprimée et la chercheuse disparaît mystérieusement. Gabriel Larson, avocat et enquêteur pour le compte de la Cour Pénale Internationale, est envoyé sur place pour démêler les fils de cette délicate affaire. Cependant, une fois à Séoul, tout se complique. La chercheuse n’a pas simplement disparu, elle a été enlevée. Mais par qui ? Les créateurs du virus ? Ou bien d’autres acteurs de l’affaire, dont les motivations demeurent obscures ?

Mortel Virus est un thriller scientifique qui propulse le lecteur dans un monde au bord du gouffre. En 2020, une généticienne alerte sur une pandémie qui ne serait pas le fruit d’une catastrophe écologique mais plutôt le résultat hasardeux d’expériences menées par l’homme. Cette généticienne disparaît subitement. Pourquoi? Pour quelles raisons a-t-on voulu la faire taire? Gabriel Larson, enquêteur, va chercher à faire toute la lumière sur cette affaire…

Mortel Virus est un roman qui ne peut que nous parler bien évidemment, période pandémie liée au covid oblige. L’enquête menée par Gabriel Larson nous montre qu’il s’agit ici d’un complot contre l’humanité et que la dispersion de ce virus serait volontaire. J’ai beaucoup aimé ce parti pris et assumé de l’auteur. Le thriller glisse peu à peu vers la dystopie de manière plutôt réaliste et effrayante, faisant écho à ce qui pourrait se passer aujourd’hui. Les enjeux politiques et économiques sont bien développés peut-être au détriment de l’intrigue scientifique.

En effet, pour moi, le roman est bien mené mais un peu trop court! J’aurais bien voulu d’autres explications, d’autres développements car le rythme est parfois trop rapide. La fin du roman nous présent de nombreux retournements de situation qui dynamisent le récit et relancent la machine.

Mortel Virus est un roman que j’ai apprécié même si j’aurais bien goûté quelques pages de plus!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s